Fermer la publicité

Papy fait de la résistance

Loire le 23 octobre 2014 - Xavier Alix - Sports - article lu 369 fois

Voilà que l'on était reparti comme en 40 ! Solides, parfaitement aptes à maîtriser le Merlu et à patrouiller dans ses eaux, les verts allaient une fois de plus nous servir une bérézina sur le front de la finition.

Question concrétisation, les rares occasions franches ne faisaient pas mieux que l’A 45. La fraîcheur déclinante sous le soleil tout aussi déclinant de Lorient laissait même entrevoir le coup de poignard, une plongée dans le brouillard. Histoire de nous renvoyer à nos classiques les plus sombres dans ce maudit Moustoir. Et  là, tel un Laurent Blanc face au Paraguay il y a 16 ans Lemoine surgit sans que l’on s’y attende pour libérer les trois points retenus en otage par le Mur de l’Atlantique. « Et la lumière est venue… De Fabien Lemoine ! », aurait peut-être du coup lancé le regretté Thierry Gilardi comme il le fit, si bien inspiré qu’il était, après la frappe du libéro en 1998. Bon… ok, cela aurait peut-être moins bien sonné ! Et il y a moins de quoi s’enthousiasmer que le 8e de finale des futurs champions du monde… Mais après tout, pourquoi un milieu de terrain à vocation d’abord défensive, qui fait le sale boulot, résiste encore et toujours et prouve ainsi qu’il existe, d’abord pour les autres, ne nous enflammerait pas ? C’est simple : à part Ruffier et sa défense centrale, qui d’autre  que « Papy » comme il est affectueusement surnommé peut se targuer dans cette équipe d’autant de régularité, de mener la résistance verte au classement ? Ce Lemoine, c’est du tout bon. Problème : censé être un porteur d’eau, il lui faut des coups d’éclats comme samedi (dont il prend cependant l’habitude) pour que l’on se souvienne qu’il est l’un de nos trois meilleurs joueurs. Un attaquant, un ailier, un meneur de jeu n’auraient besoin que de la moitié de ses efforts pour être autant reconnus. Alors, disons-le : vive les invisibles, vive les porteurs d’eau !

Xavier Alix



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide