Fermer la publicité

Oz-en-Oisans accroît de 10 % son hébergement touristique

Isère le 30 janvier 2015 - Laurent Marchandiau - Commerces - article lu 716 fois

Oz-en-Oisans accroît de 10 % son hébergement touristique
(crédit :©D.R.) - Oz-en-Oisans va se doter de 350 lits supplémentaires.

Développer son offre d'hébergement touristique, un objectif que s'est fixé la station iséroise de sports d'hiver d'Oz-en-Oisans qui prévoit la création d'un village vacances dont la livraison est prévue d'ici un ou deux ans.

Accroître sa capacité d’hébergement touristique afin d’augmenter sa fréquentation et monter en gamme. C’est le pari qu’à fait la station iséroise d’Oz-en-Oisans en développant un village vacances en partenariat avec Village Clubs du Soleil, présent sur le site depuis cinq ans. La société d’économie mixte (SEM) d’Oz a d’ores et déjà lancé le programme.

En tout 350 lits supplémentaires viendront renforcer l’offre d’hébergement de la station soit une hausse de près de 10 % de sa capacité actuelle. « Depuis trois ans, nous nous heurtons à une offre insuffisante dans le segment du tout compris », souligne Jacky Bossard, directeur général de la Sem d’Oz. Et de poursuivre : « ce village vacances quatre étoiles, familial, vise à renforcer notre attractivité en toutes saisons. »

Baptisé Village Club du Soleil, ce vaste programme immobilier s’adresse aux seniors, célibataires et touristes venant en autocar. Implanté au cœur de la station aux pieds des pistes et garantissant un accès direct à la télécabine de l’Alpette, il nécessite un investissement de 10 M€, la SEM d’Oz se chargeant de l’aménagement du site et de sa construction. La gestion de la résidence sera confiée à Village Club du Soleil à travers un bail commercial disposant d’une option d’acquisition.

Au total, la station estime les retombées économiques de cette opération de l’ordre de 3,5 M€ par an dont 850 000 € de recettes supplémentaires pour la société publique locale (SPL) Oz-Vaujany, qui exploite les remontées mécaniques du site. Les travaux d’aménagements ont été effectués tandis que la date de livraison reste encore à fixer, probablement d’ici fin décembre 2015 ou fin 2016.

Laurent Marchandiau



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide