Fermer la publicité

Oxialive à la conquête de Saint-Etienne

Loire le 13 octobre 2015 - Marine Graille - Tech et Médias - article lu 202 fois

Oxialive à la conquête de Saint-Etienne
Marine Graille - Un spot publicitaire est diffusé en moyenne 4 250 fois par semaine

Spécialisée dans le mobilier urbain numérique, Oxialive a commencé il y a quelques mois son implantation sur Saint-Etienne avec 4 écrans digitaux. L'objectif arriver jusqu'à 10 installations à terme sur le territoire stéphanois.

 

Le marché du mobilier urbain numérique est encore frileux en France, contrairement aux pays anglo-saxons qui ont très vite adopté ce nouveau mode de communication en ville. En France, le secteur est loin d’être concurrentiel. Parmi les entreprises qui ont saisi le filon : Oxialive. La société basée dans le Pas-de-Calais recense aujourd’hui environ 200 écrans digitaux implantés à travers la France.

Il y a quelques mois Christophe Pawletta, dirigeant d’Oxialive, a décidé de renforcer son implantation sur la région rhônalpine. Quatre salariés sont chargés du développement de l’entreprise sur Rhône-Alpes. Avant la période estivale, 4 écrans digitaux de 7 m2 ont été implantés dans différents secteurs de Saint-Etienne (rue de la Montat, boulevard Fauriat…). « L’objectif c’est de se positionner dans des lieux stratégiques comme des carrefours très fréquentés ou à des feux rouges où il y a un flux important de véhicules », explique Ch. Pawletta. Le chef d’entreprise verrait un certain potentiel sur Saint-Etienne puisqu’il envisage à terme d’équiper la capitale ligérienne de 10 écrans numériques.

« Pour implanter notre mobilier, nous devons démarcher des bailleurs privés qui nous louent un espace. » Pour autant impossible de connaître le montant de la location, Ch. Pawletta préfère rester discret. Après avoir trouvé l’espace, Oxialive doit déposer ensuite un dossier auprès de la mairie afin d’obtenir ou pas l’autorisation pour s’implanter. « A Saint-Etienne, il n’y a eu aucun problème. Il nous est arrivé d’avoir quelques difficultés dans d’autres villes concernant les réglementations d’implantations qui sont particulièrement restrictives. »

Sur ces écrans, Oxialive diffuse du contenu informatif (alertes météo, alertes enlèvement…) qui est automatisé mais aussi du contenu publicitaire. La société propose à ses annonceurs la diffusion d’un spot pendant 7 jours mais également la réalisation du message publicitaire dans son studio basé dans le Pas-de-Calais. Le coût pour diffuser son annonce commerciale commence à partir de 380 € pour 7 jours consécutifs, sachant qu’un spot est diffusé en moyenne 4 250 fois par semaine.

En parallèle de ces publicités, Oxialive propose depuis 3 ans la diffusion gratuite de CV sur les écrans et sur le site Internet : www.missionemploi.oxialive.fr. L’action solidaire se tient pendant un peu plus d’un mois. « En 2014, nous avons enregistré 600 participants sur tout le réseau. 15 % d’entre eux ont trouvé un emploi », se félicite Ch. Pawletta.

Marine Graille



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide