Fermer la publicité

Ouverture de la pêche : un grande diversité halieutique dans la Loire

Loire le 08 mars 2014 - Florence Barnola - Actualités - article lu 258 fois

« Le département est très varié de par sa géographie, ce qui permet des techniques de pêche très diverses.

On trouve deux plaines, celle du Forez et celle du Roannais. Sur le côté ouest, il y a les monts du Forez et de la Madeleine. Sur tout le versant est, ce sont les monts du Lyonnais. Au sud-est le Pilat. On a une zone de piémont avec des altitudes qui varient entre 500 mètres et  1 600 mètres… », explique Vincent Garnier responsable du service développement du loisir pêche à la Fédération départementale. L’organisme, regroupant 34 associations agréées pour la pêche et la protection du milieu aquatique, a délivré 21600 cartes de l’interfédérale à la journalière en 2013.

Le territoire ligérien est un massif de granit rendant les eaux pauvres en nourriture donc le poisson grandit doucement : « Les truites se reproduisent quand elles font entre 15 et 20 centimètres. Dans des milieux calcaires, les mêmes mesureront trente centimètres. » En revanche, la diversité géographique engendre une large variété de poissons : « Sur des zones pentues, se trouvent des rivières à truites. Sur toutes les zones de plaines où les grands cours d’eau s’élargissent et sont plats, on va plutôt trouver les poissons blancs (ablettes, gardons, gougeons, carpes…) et les carnassiers (brochets, sandres, perches, silures) dont la pêche est très pratiquée dans le département parce que nous avons deux grands barrages, Grangent et Villerest où il y en a beaucoup »

Cette variété et cette abondance de poissons viennent que le milieu naturel reste assez préservé : « La reproduction de la truite fonctionne naturellement parce que nous avons encore des cours d’eau qui sont de bonne qualité. On a d’autres espèces où le milieu naturel est plus dégradé, par exemple le brochet a du mal à se reproduire à cause des barrages qui font des variations de niveaux d’eau ». Qui dit diversité d’espèces dit grande variété de techniques de pêche. Le département possède notamment une particularité qui n’est pas très présente sur le reste du territoire national : « Nous avons, à Usson-en-Forez et Noirétable, deux réservoirs de pêche à la mouche de deux hectares chacun réservés à la pêche de la truite ».

Florence Barnola



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide