Fermer la publicité

Oscars de l'Entrepreneuriat 2015 : Finoptim primée pour son dispositif innovant

Isère le 08 avril 2015 - Laurent Marchandiau - Économie - article lu 180 fois

Oscars de l'Entrepreneuriat 2015 : Finoptim primée pour son dispositif innovant
DR - Les dirigeants des entreprises primées lors des Oscars de l'Entrepreneuriat 2015.

Organisée par la chambre de commerce et d'industrie de Grenoble, l'édition 2015 des Oscars de l'entrepreneuriat a mis à l'honneur le 30 mars dernier six sociétés, dont Finoptim qui s'est vue remettre le prix Paul-Louis Merlin.

Encourager l’innovation et la création d’entreprise sur le bassin économique grenoblois. Telle est la vocation des Oscars de l’Entrepreneuriat. Organisée par la chambre de commerce et d’industrie de Grenoble, l’édition 2015 a mis a récompensé six sociétés parmi les 49 dossiers reçus pour leur excellence, leurs talents et les espoirs qu’elles suscitent. Ainsi, le Club de la Presse et des médias de Grenoble et de l’Isère a remis l’oscar de l’entrepreneuriat Bronze à la PME grenobloise Sereale permettant de sécuriser les « coups de main rémunérés entre particuliers » notamment en raison de son fort potentiel de création d’emplois.

Quatre prix Espoirs de l’économie ont été décernés successivement à Irlinx (fabricant de détecteurs infrarouge de l’activité humaine), à la société Manang (construction et réparation d'ouvrages de génie civil), à la startup Reactic’IP (éditeurs de logiciels de traitement d'images) et à Workfriendly (concepteur d’espace de travail collaboratif de nouvelles générations.) L’entreprise Finoptim a obtenu le prix Paul-Louis Merlin pour son système innovant permettant de rénover les cheminées à foyer ouvert tout en les rendant plus efficientes et moins polluantes. Ainsi, la PME située à Fontaine s’est vu remettre un chèque de 20 000 € qui servira à passer à la vitesse supérieure notamment en terme de recrutement puisqu’une dizaine de personnes seront recrutées d’ici la fin de l’année 2016 dont quatre en 2015 pour la production, la commercialisation et la R&D.

Laurent Marchandiau



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide