Fermer la publicité

Orphéo guide les visites jusqu'en Chine

Isère le 29 novembre 2015 - Caroline THERMOZ-LIAUDY - Tech et Médias - article lu 109 fois

Orphéo guide les visites jusqu'en Chine
Caroline Thermoz-Liaudy - Noémie Godard présente les différents appareils développés par Orphéo pour accompagner les visites

Créé en 1992 par Alain Eisenstein qui en est toujours le PDG, la société Orphéo n'a jamais quitté la commune de Seyssinet-Pariset où elle est née. Aujourd'hui, elle est présente dans de nombreux pays à travers les sites touristiques. Noémie Godard, responsable marketing et commercial, raconte les raisons du succès.

Tout a commencé au Mexique, où la barrière de la langue avait posé problème à Alain Eisenstein pour ses visites culturelles. L’idée de l’audioguide multilingue était née. Depuis, les appareils développés par Orphéo équipent un grand  nombre de sites mondiaux, dans de nombreuses langues. 

Du support CD au Mp3, en passant par le développement d’applications, l’Isérois fait partie des acteurs majeurs de la médiation culturelle tant pour les visites touristiques, qu’industrielles. Quatre activités distinctes : la production de contenus audio et multimédia destinés à tous les publics et dans toutes les langues (Orphéo dispose de ses propres studios d’enregistrement), la conception et la fabrication de matériels et de logiciels (via son services R&D), la mise en place de solutions Internet et d’applications smartphones, et la gestion de services d’audio-guidage (via des délégations de services publics).

Parmi les 5 000 sites équipés dans plus de 40 pays, des noms incontournables : la Grande muraille de Chine, le Mont-Saint-Michel, le stade Olympique de Sydney, les musées du Kremlin ou du Prado, la gare centrale de New-York, la cité de Carcassonne ou encore Sainte-Sophie à Istanbul. Des références iséroises aussi : musée de Grenoble, église Saint-Laurent ou encore les musées de la Grande Chartreuse et Gallo-Romain. Dans certains sites, comme à Vaison-la-Romaine, Orphéo déploie des applications mobiles. « Les gens peuvent télécharger l’appli ou bien nous proposons des tablettes, comme Orphéo Nova qui sort très prochainement. »

Que ce soit via ses audio ou ses visio guides, Orphéo réalise des contenus adaptés à tous : des parcours familiaux, enfants, et même des contenus en langue des signes ou pour déficients visuels. Existent aussi des possibilités de reconstitutions 3D ou des visites virtuelles. Orphéo est basée dans près de 40 pays, soit par le biais de filiales, soit via des distributeurs et réalise 50 à 60 % de son  chiffre à l’export. Le staff français (Grenoble et Paris) représente une quarantaine de salariés. En 2014, Orphéo enregistrait un CA de 4,5 M€ en progression par rapport à 2013. 2015 devrait aussi marquer une progression : « On espère 10 %, mais on est en fin d’année, ça dépendra des livraisons des deux derniers mois ».

Caroline Thermoz-Liaudy

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide