Fermer la publicité

Nord-Isère : Optevoz, cœur du plateau de Crémieu

Isère le 08 mars 2015 - Claire Thoinet - Nord-Isère - article lu 542 fois

Nord-Isère : Optevoz, cœur du plateau de Crémieu
(photo Claire Thoinet) - Philippe Lanfrey, maire d'Optevoz

Philippe Lanfrey a entamé, en mars dernier, son premier mandat de maire à Optevoz, une commune située idéalement sur le plateau de Crémieu. Il a succédé à Pierre Teste qui, lui, a décidé de ne pas se représenter après 37 années de vie publique, dont 31 comme premier magistrat du village.

Le plateau de l’Isle-Crémieu est le poumon de Lyon et l’urbanisation doit compter avec le respect de l’environnement. La commune, au carrefour des villages alentours, accueille ainsi des commerces (épicerie, coiffure, bar-restaurant…) qui répondent aux besoins de proximité. Les professionnels se relaient, durant les congés, pour maintenir les services (pain, journal...).


Le village, organisé autour de son centre-bourg, voit sa population progresser. Les infrastructures doivent suivre. Le plan local d’urbanisme sera révisé pour définir son évolution à 10-15 ans à venir et être en adéquation avec le SCOT de la Boucle-du-Rhône-en-Dauphiné. « Dans une petite commune, il faut être proche de la population », précise Philippe Lanfrey, comme le montrent les compétences des élus. Serge Fried, inspecteur des douanes à la retraite et premier adjoint, se charge de la voirie, des bâtiments communaux et des réseaux. Agnès Fillon, contrôleuse de gestion en activité, s'occupe des finances et du budget. Jacques Guerpillon, retraité de la construction immobilière, est à l'urbanisme et au PLU. Pour Géraldine Fraudin, « Famille d’accueil », ce sont l'enfance et la jeunesse.

Le maire est délégué du préfet pour l’agglomération Porte-de-l’Isère, interlocuteur des acteurs locaux de ce territoire. Le conseil municipal fonctionne en collectif pour proposer, élaborer... Si débattre prend du temps, c’est la condition de la clarté et de la tranquillité. « Je peux ne pas être d’accord, mais je respecte la décision de tous », souligne-t-il. La salle des fêtes est ainsi mise à la seule disposition de la quinzaine d'associations et des habitants d’Optevoz. Plutôt que de donner des subventions, la municipalité s’attache à prêter les équipements communaux et à permettre aux personnes de s'investir dans cette vie associative ouverte à tous. Cette salle est aussi un sujet de préoccupation avec des questions à l’ordre du jour (normes de sécurité, nuisances sonores, économies d'énergie...). A côté de la gestion courante des bâtiments communaux (maintenance et quotidien), il y a la voirie, l'éclairage public...Résultat de la réunion de trois précédents lieux et inaugurée en 2007, l’école élémentaire accueille 89 enfants de maternelle et primaire répartis en 4 classes.  La mobilité est une problématique forte pour les habitants du plateau. Déjà, un parking-relais pour le covoiturage existe à l'arrière de l'auberge.

La circulation, en déplacements domicile-travail vers l’extérieur, s’accroît. La commune a intégré le canton nouveau de Morestel. Pour le premier magistrat, ce n'est pas une contrainte puisque le village est à mi-chemin entre cette cité et celle de Crémieu. Leur maison de territoire, celle du Haut-Rhône dauphinois, est la même. Optevoz reste membre de la communauté de communes de l'Isle-Crémieu (CCIC) avec une préoccupation importante, identique à celle de ses voisins des hauteurs, faire reconnaître la différence entre communes de la plaine et du plateau. Avec moins d’habitants, elles ont à cœur d’être entendues. Une autre étape se dessinera à l’avenir, car des intercommunalités veulent se rapprocher, travailler ensemble, unir leurs moyens pour leurs populations et, peut-être, fusionner à terme. Une autre place à trouver alors…

CT



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide