Fermer la publicité

Open GDF Suez : antichambre de haut niveau

Loire le 22 janvier 2015 - Xavier ALIX - Sports - article lu 272 fois

Open GDF Suez : antichambre de haut niveau
DR - L'an passé, 10 000 spectateurs cumulés dont 800 pour la finale

La 5e édition du tournoi de tennis féminin débute samedi à Andrézieux-Bouthéon. Plus qu'une compétition internationale de second ordre, une semaine de fête autour du tennis ligérien qui implique fortement collectivités et monde économique.

Au-delà de la 290e place au classement mondial, pas de qualification possible pour cette 5e édition ! Avec des joueuses directement inscrites situées entre 110e et 204e au classement WTA, l’Open GDF Suez est définitivement installé dans les tournois de très haut niveau. Encore loin de la « D1 » internationale bien sûr mais quand même en « D2 ». Ni la dotation de 25 000 $, ni la présence de Guy Drut et Sandrine Testud comme parrains ne le contrediront…
Tournoi prisé des jeunes espoirs. Parmi elles, la Française Océane Dodin, 18 ans et 183e mondial, qui vient de faire naître de sacrés promesses après avoir remporté plusieurs tournois du même ordre et même au-dessus puisque cette semaine elle a ennuyé la 20e mondiale au second tour de l’Open d’Australie faisant suite à son tout premier succès en Grand Chelem. L’Open GDF Suez, c’est aussi un tournoi pour joueuses plus expérimentées cherchant à se relancer. Autre française, Virgine Razzano (131e ; ex 16e), 31 ans y est par exemple de retour. C’est ainsi un classique de voir des anciennes vainqueurs repartir du plus belle au top niveau mondial : en témoignent Pliskova, aujourd’hui 23e, Barthel (41e), Bacsinszky (47e)…
La Fédération française pousse à l’organisation de ce type de compétition par ses comités régionaux et départementaux afin d’obtenir un maillage d’attractivité. L’Open GDF Suez, dont l’organisation a été confiée cette année à la société de marketing sportif Média sport promotion, est une véritable fête du tennis ligérien avec son village, la venue de scolaires, une journée des enfants, son déjeuner officiel de clôture avant la finale.
Et des soirées spéciales dont celle du 26 janvier consacrée aux entrepreneurs (il y aura aussi une journée d’insertion professionnelle le 29 janvier). 70 % du sponsoring est en effet privé - au premier rang desquels GDF bien sûr, suivi de la BNP - contre 65 % en 2014. Edition qui avait donné lieu à un budget de 80 000-100 000 €, 120 000 € avec la valorisation en communication et logistique. Les collectivités locales ne sont en effet pas en reste avec le soutien de Saint-Etienne, son agglomération, Andrézieux, du Département, de la Région et de la CCI…

 Xavier Alix

Au Tennis club d’Andrézieux 3 rue des Bullieux. Finale dimanche 1er février à 14 h 30. Rens. : www.opengdfsuez42.fr .



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide