Fermer la publicité

Olivier Longeon fait liste commune avec le MRC

Loire le 31 janvier 2014 - Marine Graille - Agglomération stéphanoise - article lu 735 fois

Gilles Rossary-Lenglet, secrétaire départemental du MRC (Mouvement républicain et citoyen), et Olivier Longeon, conseiller régional d’EELV, se sont dit « oui ».

« Oui » pour s’unir et mener côte à côte une liste commune pour les élections de mars prochain. « C’est finalement une annonce assez logique, c’est juste l’aboutissement d’un processus normal. C’est un mariage d’amour et non de contraintes », introduit G. Rossary-Lenglet. « Nous avons à de nombreuses reprises, confronter nos visions et nous avons eu envie d’unir nos idées. Et notre liste pourra peut-être s’élargir encore un peu plus ? » Vers le Parti de gauche, avec qui Olivier Longeon avait déjà annoncé la possibilité de s’ouvrir ? Rien n’est exclu. « Nous restons ouvert au Parti de Gauche évidemment. Mais pas seulement… »

Le calendrier des prochaines semaines est déjà bien ficelé. D’ici quelques jours, un comité de soutien composé de personnalités stéphanoises sera dévoilé, le local de campagne (du 8, rue Praire) proposera des permanences et des visites de terrain avec du porte à porte seront également au programme. C’est le 22 février, que la liste sera officiellement présentée. « Pour l’instant, 90 % de la liste est complète. Nous nous laissons encore 10 % de marge. Nous souhaitons une liste qui représente l’ensemble des Stéphanois », affirme le secrétaire département du MRC.

Les grandes lignes du programme que proposera cette liste commune, menée par Olivier Longeon, ne seront dévoilées que le 22 février prochain, mais d’ores et déjà les deux hommes insistent : « On veux créer du mieux vivre à Saint-Etienne. Que ce soit au niveau de la mobilité, des transports, mais aussi de l’isolation des logements. » Les commerces de centre ville seront également au cœur d’une réflexion. « Nous souhaitons analyser cette situation et trouver des solutions pour ne pas laisser autant de locaux vacants », résume le conseiller régional d’EELV. La circulation dans l’hyper centre de Saint-Etienne devrait également faire l’objet de débats. « On ne dit pas qu’il ne faut plus de voitures, mais je suis persuadé qu’il y a des solutions qui peuvent être trouvées sans pour autant faire des travaux. On peut faire beaucoup sans pour autant être dispendieux, » conclu G. Rossary-Lenglet.

Marine Graille



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide