Fermer la publicité

Oisans : le tourisme en a sous la pédale

Isère le 13 décembre 2015 - Caroline THERMOZ-LIAUDY - Société - article lu 190 fois

Oisans : le tourisme en a sous la pédale
Caroline Thermoz-Liaudy - La commune des Deux Alpes, en OIsans, est enclavée entre les pentes rendues plus accessibles par le vélo électrique

Pour les amateurs de cyclotourisme, les cols de l'Oisans sont devenus incontournables. Les 21 virages de l'Alpe-d'Huez ou le Galibier en particulier n'ont pas à pâlir devant les illustres voisins régionaux : Iseran ou autre Lautaret. Pas étonnant donc, que la communauté de communes ait été labellisée « Territoire vélotouristique ».

La Fédération française de cyclotourisme a remis cette année, le label « Ville et Territoire vélouristiques » à quatre territoires et a renouvelé cette distinction pour trois autres. Parmi les nouveaux élus, une iséroise : la communauté de communes de l’Oisans. L’Oisans est un vaste territoire étendu sur trois départements alpins, et composé de pas moins de quatre massifs et six vallées. Réputé pour ses cols mythiques comme l’Alpe d’Huez, la Croix de Fer ou le Galibier, le territoire de l’Oisans se présente comme un point de chute idéal pour les cyclotouristes, amateurs de grands sommets et d’ascensions à vélo. C’est aussi une région phare du Tour de France, (même si cette année, le secteur ne verra pas passer la Grande boucle).

L’Oisans propose 19 itinéraires cyclo route et de nombreux parcours VTT de la randonnée au raid en passant par l’endurance et la descente. De nouveaux projets favorisant la pratique du vélo sont en développement : la création d’une voie verte (encore au stade de projet) le long de la Romanche, associée à des boucles cyclables permettant la découverte des six vallées du territoire, accessibles également en vélo à assistance électrique.

Outre les aspects purement sportifs, le parc naturel des Ecrins est un réel atout nature pour le territoire. A Oisans-Tourisme, (Epic de la CC), Caroline Sillon explique : « On parle de vélo au sens large : vélo de route, VTT ou vélo électrique. Notre volonté était d’attirer la clientèle cyclo-touristique française. Nous avons énormément de cyclistes du monde entier qui connaissent bien notre territoire. Et des cyclistes sportifs très affûtés. Le message est de dire aux moins sportifs qu’il y a aussi une offre pour eux, notamment via la voie verte qui en est aux études d’impact. »

Le label « Ville et Territoire vélotouristiques » remis par la Fédération française de cyclotourisme (FFC), s’adresse aux collectivités territoriales qui offrent aux pratiquants du vélo un accueil, des services et des équipements adaptés à la pratique du cyclotourisme. À ce jour, 24 collectivités sont labellisées.

Caroline Thermoz-Liaudy

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide