Fermer la publicité

Numérique - Pixter, clip chic à prix choc

Loire le 23 octobre 2014 - Florence Barnola - Actualités - article lu 630 fois

Numérique - Pixter, clip chic à prix choc
Le clip Pixter est un accessoire qui permet de customiser ses prises de vues (© Pixter.fr)

Un site Internet, des objectifs gadgets importés de Chine à clipper sur un appareil nomade (smartphone, tablette, ordinateur portable) et un nom bien trouvé… Ainsi est né Pixter.fr.

C’est avant tout une opération marketing : « Je me suis aperçu qu’il n’y avait aucune façon claire et simple de nommer ce clip. Il fallait lui donner un nom et communiquer autour de ça », explique Tristan Monod, étudiant en dernière année de master management international à l’IUP de Saint-Etienne.
L’inspiration lui est venue en effectuant son stage de licence à Hong-Kong. « J’y ai trouvé énormément d’idées de produits à commercialiser ou à améliorer pour le marché français. J’ai acheté le clip et l’année d’après j’ai beaucoup voyagé et donc rencontré du monde. J’ai fait une étude de marché, personne ne connaissait le produit en France et à l’étrange. » Depuis juillet dernier, il a lancé la commercialisation de Pixter, avec pour seul investissement une commande d’une centaine d’accessoires « assez vite rentabilisée». Aujourd’hui plus de 200 clips ont trouvé vendeurs en France, en Belgique et en Suisse. Son prix à l’unité est de 14, 99 €. Son mode de communication majeure est Internet « Cela a commencé sur les réseaux sociaux où on a fait une grosse opération sur Facebook ».
A l’été 2015, Pixer.fr va se développer. Avec un investissement estimé à 20 000 € le clip Pixter va devenir un véritable concept stéphanois, l’accessoire sera plus fonctionnel, un peu plus onéreux, avec l’accent mis sur le design : «  Je travaille avec un ingénieur de conception et des designers stéphanois. Dès que les étapes d’études et de conception seront faites nous lancerons ce nouveau produit.» Autre projet dans les tuyaux un site  sous deux formes, en Français et en Anglais.

Florence Barnola



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide