Fermer la publicité

Numérique - Brioude Internet va redevenir rentable

Loire le 14 août 2014 - Denis Meynard - Actualités - article lu 1535 fois

Numérique - Brioude Internet va redevenir rentable
Brioude Internet est un spécialiste de référencement de sites, marketing en ligne, positionnement avec statistiques de trafic et mesure du retour sur investissement (D.R.)

Confronté à une nouvelle restructuration, cet été, après celle de début 2013, Brioude Internet se diversifie, sans quitter son coeur de métier : le référencement naturel sur Internet.

« Sur les huit emplois supprimés, deux étaient occupés par des salariés en arrêt maladie longue durée. On a par ailleurs embauché six personnes plutôt expérimentées sur des métiers connexes, souligne Yannick Socquet, directeur associé de l’entreprise brivadoise. Nous voulons accompagner dans l’achat de publicité les PME et les TPE qui n’ont pas de culture du web et de budget communication, que ce soit pour de la vente en B to B ou en B to C. Elles ne paient que lorsqu’elles ont des contacts qualifiés avec des prospects », déclare-t-il.
La société qui a été rachetée en 2012 par son père, Jean-Michel Socquet, emploie 32 équivalents temps pleins et conserve son implantation à Villeurbanne, avec six salariés, ainsi que son bureau parisien où travaille une personne.

« Le référencement gratuit n’est pas la bonne stratégie »

« En matière de référencement naturel, qui reste le gros de notre activité, Google n’arrête pas de changer les règles du jeu. Il est de plus en plus dur d’atteindre le graal des dix premières places. Cela nécessite plus de méthode. Le seul référencement naturel, gratuit ou presque, n’est donc pas la bonne stratégie. Il faut aussi miser sur la publicité en ligne, avec là des règles établies. On propose d’accompagner les entreprises pour optimiser le taux de conversion de passage à l’acte d’achat par nombre de visites, qui se situe en moyenne entre 1 % et 5 % », poursuit Yannick Socquet.
« Les secteurs du e-tourisme et du e-commerce représentent 60 % de notre chiffre d’affaires », indique le dirigeant de la PME qui vise un chiffre d’affaires de 2,5 M€ en 2014 (hors achat de mots-clés à Google), « avec la certitude du retour à l’équilibre », après quatre exercices déficitaires. Il a bon espoir que Brioude Internet puisse bénéficier du déploiement du très haut débit d’ici la fin de l’année. Lorsque sont évoqués les projets de mariages non-aboutis avec le Clermontois Périscope Créations, en 2008, puis avec l’Altiligérien DT Web, spécialiste en sites Internet et applications, l’an dernier, Yannick Soquet affirme être « toujours en veille sur ce sujet ».

Denis Meynard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide