Fermer la publicité

Noetika : le pari d'un théâtre à la campagne

Loire le 23 octobre 2015 - Louis Pralus - Culture - article lu 114 fois

Noetika : le pari d'un théâtre à la campagne
Louis Pralus - La Pacaudière a son théâtre

Un événement : à La Pacaudière Jocelyne Augier et Gérard Grosjean ont ouvert leur théâtre.

Cri de joie de Jocelyne Augier et Gérard Grosjean quand l'ouverture de leur théâtre fut accordée. Ces passionnés d'animation et de culture (venus du théâtre de rues) avaient mis toutes leurs économies dans l'achat de l'ancienne école libre de La Pacaudière. Avec une poignée d'amis ils ont réparé, transformé, aménagé et l'école, fermée en 2004, est devenue Noetika, espace créatif. Les premiers spectateurs sont entrés fin 2012. Vendredi 16 octobre c'était l'inauguration en fanfare avec élus de la commune, du département, de la région. « C'est une étape, maintenant il faut continuer » lance Jocelyne. Dans un remerciement à deux voix ils évoquent ceux qui sont venus « avec des fleurs, des légumes, des coups de main » pour construire ce lieu où l'on partage rire, réflexion, détente. On y donne : conférences, spectacles musicaux, contes, marionnettes, théâtre, soirée folklorique,  clowns... Et toute l'année ateliers théâtre adultes, chansons, expression créative, danses du monde, scrapbooking.

Ils fonctionnent en association avec 45 adhérents. Ils ont des partenariats avec Jeunesse et Sports et Famille rurale mais aucune subvention pour le moment. Ils ne peuvent pas vivre encore de leur art mais leur enthousiasme n'est pas diminué. Les soutiens commencent à se formaliser. Le maire, M. Dru, ne cache pas sa joie de les voir là ; pour lui ce n'est pas loin du miracle. « Gérard et Jocelyne sont arrivés comme Zorro et le spectacle a commencé ! » La mairie les soutient et a passé une convention avec les écoles pour qu'elles aient accès à cet espace. Le conseiller départemental, Jean Bartholin, s'est pris de passion pour leur histoire. « La culture, c'est excellent pour mettre du lien social, confie-t-il. Ce lieu va faire du bien pour créer de la cohésion sociale, élever le coeur et l'esprit. » Il entreprend des démarches pour que Noetika soit reconnu par le département comme scène ouverte, ce qui permettrait  de subventionner à 50 % un spectacle. La Région n'est pas en reste. Mme Riamon, conseillère régionale, a dit son admiration pour « ce formidable défi » et obtenu de la région un financement particulier au titre de résidence d'artistes dont profiteront Jocelyne et Gérard. Tout commence vraiment.

Louis Pralus

Renseignements et programmation de Noetika : tel. 06 36 64 38 59 ; noetika@orange.fr ; site : www.espace-noetika-cie.fr



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide