Fermer la publicité

Equipements médicaux : naissance du groupe Ateliers du Haut Forez

Loire le 26 décembre 2016 - Daniel Brignon - Industrie - article lu 288 fois

Equipements médicaux : naissance du groupe Ateliers du Haut Forez
Daniel Brignon - S. Pafundi investit dans le marketing pour consolider la marque et l'emploi local

Avec l'acquisition de la société Colussi Icos, les Ateliers du Haut Forez constituent un groupe dont l'ambition est de doubler le chiffre d'affaires en cinq ans.

Les deux sociétés étaient déjà proches par le marché, tournées qu’elles sont toutes les deux vers le monde hospitalier, Ateliers du Haut Forez (AHF) comme fabricant de lits médicalisés et de mobilier médical, Colussi Icos, fournisseur d’autoclaves, laveurs et stérilisateurs. Elles étaient proches par le capital détenu par le même actionnaire, Sylvain Pafundi, fondateur de Colussi Icos en 1996 et repreneur de AHF en 2008. AHF a acheté Colussi Icos en 2014 mais les effets de l’intégration se font sentir aujourd’hui. Deux postes ont été mutualisés : l’équipe commerciale, unique, pour vendre désormais une gamme d’équipements médicaux ; le service technique de 11 personnes déployées sur le territoire par Colussi Icos mis au service des deux structures depuis 2015.

AHF, l’entreprise fondée en 1947 à Saint-Bonnet-le-Château, relocalisée en un site unique de production de 10 000 m2 dans une zone d’activité du Pays de Saint-Bonnet-le-Château en 2004, produit 5 000 lits médicalisés à l’année, et les accessoires de mobilier pour les hôpitaux mais aussi les maisons de retraite. L’entreprise de 62 salariés réalise 15 % de son chiffre d’affaires à l’export mais espère tirer parti de la réorganisation commerciale pour faire évoluer cette proportion, annonce Sylvain Pafundi, le président du groupe, qui se donne l’objectif de porter le chiffre d’affaires des deux structures, de 8,5 M€ (AHF) et 3 M€, à 20 M€ au total, soit près du double d’ici cinq ans.

Colussi Icos dont les bureaux sont installés à Lentilly dans le Rhône ne produit pas le matériel qu’elle fait fabriquer à l’extérieur et vend essentiellement sur le marché français. Elle comprend 18 salariés.

AHF tire de cette croissance externe la taille critique pour renforcer ses capacités de développement avec notamment une démarche marketing et de communication.

Daniel Brignon



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide