Fermer la publicité

Muséolexique : regard neuf sur le musée d’Allard

Loire le 20 février 2014 - La Rédaction - Forez - article lu 669 fois

Muséolexique : regard neuf sur le musée d’Allard
Dans les salles de son sous-sol, le musée a installé un espace d'une conception tout à fait inédite : « Muséolexique, regards pluriels, parcours singuliers ». Des oeuvres d'art et objets rares ont été pris dans les réserves pour être montrés d'une façon in habituelle.

L’équipe d’animation a cherché un moyen d’expliquer, en montrant des pièces de collections, en quoi consistent les missions d’un musée.

Le visiteur est invité à découvrir les différents métiers qui s’exercent dans ce lieu.
L’exposition « Muséolexique » a été réalisée de toutes pièces à partir de trois thèmes : beaux-arts ; musée des sociétés (histoire, sciences et techniques, croyances) ; Histoire naturelle.
Concernant les beaux-arts, chaque œuvre illustre une technique particulière : mine graphite, fusain, aquarelle, gravure sur bois, pastel, l’huile sur toile. Ici, il est même possible de découvrir l’envers d’un tableau.
La salle du Musée des sociétés se répartit en trois modules dont chacun se présente comme un mini-musée contenant des tiroirs qu’il est recommandé d’ouvrir. Dans l’espace qui concerne l’histoire, le visiteur admire l’habit d’académicien de Victor de Laprade, aux côtés d’objets anciens, d’uniformes militaires, d’un fusil à silex. Une citation de Nietzsche attire l’attention : « L’homme de l’avenir est celui qui aura la mémoire la plus longue ».
Le module des Sciences et techniques met en valeur des appareils photos, jouets, une scène animée avec automate (la fabrication des dragées en 1862), des instruments de musique, des figurines. Une horloge (pièce unique) perpétue le « Souvenir du rachat du Canal du Gier, à Rive-de-Gier, : l’Industrie reconnaissante à M. F. Raymond, député. 1884 ».
Une citation de Voltaire introduit la visite du module sur les croyances : « … Je ne puis songer que cette horloge n’ait point d’horloger ». Les statuettes de divinités antiques cohabitent avec les objets du culte catholique, aux côtés d’un Bouddha.
Dans la salle de Sciences naturelles, un os de mammouth (Mer du Nord) monte la garde à l’entrée d’une réserve d’animaux naturalisés : loup, pic épeiche, héron, blaireau, faucon crécelle, mangouste combattant un cobra… L’ensemble est présenté sous le titre de « Entre hurlements, cris, grognements… et musique ». L’œuvre « Pierre et le loup » assure, en sourdine, l’ambiance musicale.


Rens. : 04 77 96 39 15. Ouvert tous les jours, de 14 h à 18 h sauf le mardi ; groupes sur rendez-vous.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide