Fermer la publicité

Municipales à Saint-Etienne : Michel Thiollière votera Gaël Perdriau

Loire le 25 mars 2014 - Mathieu Ozanam - Agglomération stéphanoise - article lu 1540 fois

Service minimum pour le Parti radical de la Loire.

C’est par un communiqué de presse laconique que le parti, fâché de ne pas voir apparaître sa présidente et son secrétaire général sur la liste du candidat UMP-UDI-MoDem Gaël Perdriau, a donné ses consignes de vote pour le second tour. « Les radicaux de la Loire appellent les électeurs à choisir les candidats du centre et de la droite et à faire barrage aux extrêmes. »

L’ancien maire Michel Thiollière, et président d’honneur de la Fédération, s’est montré plus explicite dans un autre communiqué de presse dans lequel il commente les résultats du 1er tour de l’élection municipale à Saint-Etienne. « En plaçant Gaël Perdriau en tête de tous les candidats, ils ont indiqué une direction d’avenir. Dans le même temps, ils ont sanctionné Maurice Vincent pour la médiocrité de son bilan, son immobilisme et ses incessantes critiques sur ma gestion. » Michel Thiollière appelle par conséquent les électeurs à voter pour Gaël Perdriau, non sans faire part de ses préventions à l’égard de Gilles Artigues. « Personne n’oublie, et Gaël Perdriau en premier, que son équipe compte en son sein des candidats opportunistes qui ont souvent changé de camp et brisé la dynamique en 2008. Il lui faudra donc faire preuve de vigilance et le cas échéant de grande fermeté pour conduire la politique qu’il propose aux Stéphanois s’ils lui font confiance dimanche. »

Un soutien attendu alors que Michel Thiollière, accompagnée de la 1re vice-présidente du Parti radical de la Loire Agnès Chanal, s’était rendu à Roche-la-Molière le 17 janvier à la cérémonie de vœux du candidat UDI Eric Berlivet. Une absence de la campagne stéphanoise que le maire sortant socialiste Maurice Vincent avait mise à profit, répétant à de multiples reprsies que « même le maire précédent ne soutient pas le candidat de droite ».

Michel Thiollière ne sera cependant pas présent au meeting de Gaël Perdriau mardi 25 mars au Flore : il devait tenir un conseil d'administration de MeDreg (Mediterranean Energy Regulator) en Albanie en qualité de président de cet organisme de Régulateurs de l'énergie méditerranéens.

Mathieu Ozanam



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide