Fermer la publicité

Municipales à Boën-sur-Lignon : Pierre-Jean Rochette : « une campagne propre »

Loire le 10 avril 2014 - Louis Thubert - Actualités - article lu 1666 fois

Municipales à Boën-sur-Lignon : Pierre-Jean Rochette : « une campagne propre »
DR

Un mois après son élection, le nouveau maire de Boën-sur-Lignon répond à nos questions.

Vous avez été élu avec plus de 55 % des voix, vous vous y attendiez ?

Pas vraiment, en fait ! Nous étions préparés à tous les cas de figure, sans faire de pronostic, mais en attendant un résultat plus serré. En discutant avec les Boënnais, nous ressentions l'envie de changement, mais nous pensions faire un score moins élevé. C'est une bonne surprise !

Selon vous, quelle partie de votre programme a intéressé les Boënnais ?

En premier lieu, la gouvernance : nous proposons un changement du mode de gestion de la mairie. Les Boënnais veulent également que nous fassions des dépenses utiles, très réfléchies et justifiées, que nous réalisions des économies sur les frais de fonctionnement de la Ville. Là dessus, j'ai des adjoints très compétents, qui sauront s'en occuper. Nous allons aussi travailler pour ramener de l'emploi et de l'économie à Boën-sur-Lignon. Ce côté lobbying pour l'économie, ce sera dur mais je vais m'en charger personnellement.

Votre premier conseil municipal s'est déroulé vendredi 28 mars. Comment s'est-il passé ?

Bien. A vrai dire, j'ai pris l'engagement pendant la campagne, et auprès des Boënnais, de tendre la main à l'opposition (le maire sortant, Lucien Moullier, n'a pas été reconduit, NDLR) et à travailler avec en toute intelligence. On va essayer de les impliquer en leur proposant des postes de délégués, notamment au CCAS. L'avantage que nous avons eu, c'est que la campagne a été propre, sur les programmes et pas sur les personnes. Il y a eu peu de villes où ça s'est déroulé comme cela. On était pas dans la politique de caniveau, et on va continuer dans cette direction en proposant l'ouverture à l'opposition. J'ai bon espoir de travailler avec eux, mais je veux aussi réaliser notre programme.

En tant que maire, quelle sera la prochaine étape ?

On va s'attaquer aux sujets brûlants, notamment l'assainissement et les rythmes scolaires. Voilà l'urgence. Ensuite, il faudra mettre en œuvre le programme, travailler sur les transports scolaires et sur la réhabilitation de l'ancien hôpital. Et également organiser le concours de boules des élus de la Loire qui aura lieu en septembre : ça change des dossiers administratifs !

Propos recueillis par Louis Thubert



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide