Fermer la publicité

Montbrison, vers un basculement à droite ?

Loire le 27 mars 2014 - Marine Graille - Forez - article lu 527 fois

Montbrison, vers un basculement à droite ?
Le 2e tour s'annonce compliqué pour la maire sortante (D.R.)

Liliane Faure a encore un espoir.

Certes plutôt mince, mais un espoir quand même de pouvoir être reconduite dans ses fonctions de maire de Montbrison. Les élections municipales se suivent et ne se ressemblent donc pas pour L. Faure. En 2008, la candidate socialiste avait remporté l’élection dès le 1er tour face à deux listes divers droite et une liste divers gauche.
En 2014, le scénario est alors presque inversé. L’opposant de Liliane Faure, Christophe Bazile, était à un cheveu de devenir maire dès le 1er tour. Avec 49,82 % des voix exprimées, il lui a en effet manqué seulement 13 voix pour être élu et ne pas à avoir à affronter un 2e tour. La tête de liste d’union de la droite a alors pris une bonne option sur la victoire pour dimanche prochain. Un beau score que Christophe Bazile attribue essentiellement à l’union retrouvée de la droite montbrisonnaise.
L. Faure et son équipe auront fort à faire pour rattraper le retard de 739 voix. Cela s’annonce rude. La candidate ne dispose d’aucune réserve de voix à gauche qui pourrait lui permettre espérer inquiéter Christophe Bazile. La maire sortante pourra alors peut-être miser sur l’abstention du 1er tour, même si le taux de participation a déjà été relativement correct par rapport d’autres communes du département.
La 3e liste déclarée au 1er tour, s’est également qualifiée pour le second tour. Norbert Thizy, candidat du Rassemblement bleu Marine a en effet récolté 11,35 % des voix exprimés dès le 1er tour.

Marine Graille


Le Rex invité de l’entre deux tours

La semaine de l’entre deux tours aura été marqué principalement par le dossier du cinéma le Rex qui a rejaillit. Mercredi dernier, le président de l’association le Rex a averti dans un communiqué, relayé par Liliane Faure, que « tout abandon du projet des Jacquins actuellement en cours de réalisation ne pourrait qu’aboutir, à brève échéance, à la disparition programmée du cinéma à Montbrison ». En réponse, Ch. Bazile rappelle que « l’association bénéficie d’une subvention municipale de 57 000 € chaque année » et d’ajouter que « le projet aux Jacquins est un gouffre financier ». La Ville de Montbrison avait décidé en 2012 de construire sur le site des Jacquins, un nouveau complexe de cinéma destiné à remplacer les 3 salles actuelles du Rex, situé en centre ville. Le projet reste jusqu’au bout l’un des principaux sujets de discordes de la campagne.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide