Fermer la publicité

Montbrison: Liliane Faure déplore la « démolition » de ses projets

Loire le 19 mars 2015 - Louis THUBERT - Politique - article lu 718 fois

Montbrison: Liliane Faure déplore la « démolition » de ses projets
Louis Thubert - Alain Gauthier (à gauche) a présenté les comptes administratifs de Montbrison-Moingt.

Lors du conseil municipal qui a examiné les comptes administratifs de la commune, l'ancienne maire socialiste a reproché à la nouvelle majorité d'avoir démoli ses projets pour Montbrison-Moingt et de ne rien proposer de « neuf ». « Nous ne sommes aux affaires que depuis un an », lui a répondu Alain Gauthier, adjoint aux finances.

Cette fois-ci, c'est dans la salle du stade Montplaisir à Moingt, que s'était réuni le conseil municipal pour sa séance du 16 mars. L'un des points les plus importants de la soirée fut la présentation des comptes administratifs de la commune. A cette occasion, le maire Christophe Bazile s'est éclipsé, laissant à Alain Gauthier, son premier adjoint, le soin de présider. L'élu délégué aux finances a parlé des comptes municipaux, et notamment du « déséquilibre de certains budgets annexes, notamment du Théâtre des Pénitents ». Dans ces comptes, la principale information est la baisse des dotations, décriée et détaillée à chaque séance du conseil, ou presque. « La baisse de la dotation générale de fonctionnement nous oblige à une gestion rigoureuse au quotidien », a déclaré Alain Gauthier.

La réforme des rythmes scolaires s'est ressentie au niveau comptable, toujours selon Alain Gauthier : en plus des activités qu'il faut financer (environ 30 € par heure et par enfant), il y a aussi le transport scolaire pour le repas de midi, qui a un coût. Bien que ce fut sur un ton détendu, Liliane Faure s'est montrée critique quant à ce bilan, un an après l'élection de son adversaire à la mairie. « Votre politique a démoli les projets que nous avions portés. Quoi de neuf sur cette première année ? Quoi de neuf pour le social, la jeunesse, le scolaire ? », a-t-elle lancé. « Le cadre qui était le mien est celui des comptes administratifs de l'année 2014 », a recentré Alain Gauthier. « Sur l'approche de la "démolition", il peut y avoir un autre regard : celui d'une gestion rigoureuse de l'épargne. Si nous avions repris les deux investissements (le projet de cinéma porté par Mme Faure aux Jacquins et la chaufferie bois dans le quartier de Beauregard, NDLR), je crains que la différence n'ait été plus grande ». Pour ce qui est du « neuf », Alain Gauthier a rétorqué au nom de la majorité qu'ils n'étaient arrivés aux affaires qu'en mars 2014, et qu'ils avaient avant tout pris le relais des dossiers initiés par la précédente municipalité ».

« Considérons ce qui se passe à Montbrison »

Une fois les comptes administratifs présentés, Christophe Bazile est revenu présider le conseil. A propos des subventions que la Ville allouent aux associations, Norbert Thizy, du groupe Montbrison Bleu Marine, a affirmé : « Il faut que les associations elles aussi fassent des efforts. Quand je vois qu'on doit subventionner la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra) qui dit que les adhérents du FN sont racistes et antisémites, je ne suis pas d'accord ! Je ne veux pas subventionner les associations qui font de la politique. Pour ce qui concerne les syndicats, CGT, CFDT et toute la clique, pensons à M. Lepaon qui s'est fait refaire un bureau et un appartement à grand frais ! Qu'ils vérifient les conventions collectives d'abord et on en reparlera ! Je ne suis pas pour qu'ils vivent dans la luxure ! »

Lapsus malheureux de Norbert Thizy : il a corrigé et parlé de « luxe », ne voyant pas les syndicalistes en libertins acharnés. « Ici nous sommes à Montbrison, considérons ce qui se passe à Montbrison, sans utiliser les éléments de langage de politique nationale », lui a conseillé Alain Gauthier.
 

Louis Thubert

4 chalets au camping du Surizet

Le camping municipal va acheter 4 chalets dans le cadre de son aménagement. Montbrison-Moingt a fait une demande de subvention via le programme Leader de la région Rhône-Alpes : cette subvention pourrait représenter 44 % des 88 000 € TTC que coûteront l'acquisition de ces chalets.

L'achat d'électricité groupé avec Loire-Forez

Les tarifs réglementés de vente d'électricité pour les sites ayant une puissance supérieure à 36 kVA seront supprimés le 31 décembre 2015. Pour réaliser des économies d'échelle, la commune va réaliser un groupement de commande avec la Communauté d'agglomération Loire-Forez. Ce dispositif devrait permettre à Montbrison-Moingt de payer son électricité moins cher pour les sites concernés.

Subventions pour les associations participant aux temps d'activités périscolaires

Dans le cadre de la convention de partenariat « Ateliers de Découverte », la mairie de Montbrison verse de l'argent aux associations suivant ce programme. Le total est de 50 heures, réparties entre sept associations : l'Académie montbrisonnaise d'aïkido, le COSM Handball, le Centre social, le Gamm, la MJC, le Rex et le Tennis Club de Montbrison. Le total des subventions est de 1 500 € : avec 600 € pour 20 heures d'activités prodiguées aux enfants, la MJC en est la principale bénéficiaire, suivie de l'Académie d'Aïkido avec 8 heures (240 €) et le Centre social avec 6 (180 €), les autres associations touchant 120 € chacune pour 4 heures d'activité.

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide