Fermer la publicité

Mission locale: nouveau dispositif pour « les plus éloignés de l'emploi »

Loire le 27 avril 2015 - Louis Pralus - Actualités - article lu 375 fois

Mission locale: nouveau dispositif pour « les plus éloignés de l'emploi »

Expérimentée en 2013 la « Garantie Jeunes » est étendue à l'ensemble du territoire national. 150 jeunes du Roannais en bénéficieront.

« Ce dispositif nouveau, " garantie jeunes ", s’adresse à des jeunes NEETs (ni en emploi, ni en formation, ni en études), désocialisés, peu ou pas diplômés, sans ressource », indique Jean-Pierre Bertholet, directeur de la Mission locale de Roanne. Ils auront une allocation de 433 € par mois pendant 12 mois. En 2015, un total de 150 jeunes du Roannais entreront dans ce dispositif, qu'ils soient connus de la Mission locale ou pas. Les 15 premiers ont commencé ce parcours de quatre semaines. Ils devront chaque jour participer à des sessions collectives afin de construire un plan d’actions à partir du diagnostic établi et des solutions à apporter. Ensuite mise en situation professionnelle, en entreprise, avec l’objectif de faire un premier bilan et d’accompagner chacun vers  l’autonomie. Ils sont suivis par des conseillers formés au dispositif sur toute la période du parcours, soit un an. « Pour être retenu, le jeune doit cumuler freins professionnels et sociaux, mais également faire preuve d’une grande motivation », souligne M. Bertholet. La Mission locale  intégrera chaque mois des jeunes par groupe de 15 pendant un an.
Pour les accompagner, la Mission locale de Roanne a embauché deux formateurs et une coordinatrice. Ils ont une obligation de présence tous les jours et une obligation d'honorer leurs rendez-vous. Ils ont un parrain de promotion, un référent de classe. Le premier parrain est Jean-Bernard Devernois, président de la CCI ; le parrain de la 2e promotion sera Yves Le Gaillard.  Ils  vont faire un bilan de compétences, une mise à niveau, ils vont rechercher eux-mêmes les entreprises. La majorité sont de Roanne, deux sont de Régny. Leurs premières impressions : un soulagement,  une reconnaissance. « C'est rassurant, c'est encourageant » ; « on est entouré et aidé, on a du matériel neuf » ; « on cherche surtout l'aide à l'emploi » , « L'aide financière est très utile pour ma famille » ; « pn va s'entraider, on va valoriser nos compétences ».

Louis Pralus
 

Renseignements :  Mme Continsouza, coordinatrice : 04/77/68/42/88



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide