Fermer la publicité

Michelin Développement au côté des entreprises

Loire le 01 décembre 2015 - Aline Vincent - Économie - article lu 151 fois

Michelin Développement au côté des entreprises
Michelin - Le site de Michelin

La structure Michelin Développement favorise la création d'emplois dans les entreprises du périmètre de ses usines. Le soutien passe autant par l'accompagnement pratique que par des aides financières.

Plus d'un millier d'emplois ont été soutenus par la structure SIDE Michelin Développement1 dans le Roannais depuis le début des années 90. Dirigée depuis sa création par Patrick Ozou, la filiale du manufacturier favorise le dynamisme économique des régions dans lesquelles Bibendum est implanté. Elle offre aux entreprises en création ou en croissance une aide à la fois technique (partage d'expérience via ses experts) et financière, en liaison avec les acteurs économiques régionaux. « Nous ne démarchons pas, témoigne Patrick Ozou. Les dossiers nous parviennent par le biais des collectivités locales. L'aide est directement subordonnée à la création d'emplois. L'objectif est de participer à l'attractivité des territoires sur lesquels Michelin est présent. » Le soutien financier se fait sous forme de prêt à l'entreprise de 5 000 € par emploi validé en CDI au taux fixe de 1,5 % (250 000 € maximum) pour une durée de 6 ans.

Une convention prévoit les engagements pour les deux parties et un business plan est réalisé. Le bénéficiaire s'engage à soumettre ses comptes annuels à Michelin Développement avec des points d'étape possibles. Side Michelin doit être prévenu de toute modification intervenant dans l'entreprise pouvant avoir une incidence sur les accords. En cas de cession de la société, le prêt peut être maintenu sous conditions. S'il y a cessation d'activité, il doit être remboursé immédiatement. Enfin, dans l'hypothèse où la société embaucherait d'anciens salariés présentés par l'antenne Emploi du site Michelin de proximité, chaque embauche ferait alors l'objet d'un abandon de créance. « Nous proposons aussi des appuis techniques gratuits sur des sujets comme la protection de la propriété intellectuelle, l'organisation industrielle, l'export, l'architecture informatique... », poursuit Patrick Ozou. « Ils sont limités à 5 jours pour ne pas concurrencer les conseils professionnels ».

D'un groupement d'entreprises mutualisant les compétences au négoce de viande

Parmi les récents exemples roannais figurent le Gefaro  (Roanne) et Despierres SA. Gefaro est un groupement d'employeurs créé pour embaucher des compétences mutualisées entre différentes sociétés. Les trois fondateurs sont Recovéo (récupération de données numériques), Passot Innovation (objets publicitaires) et France Découpe (matières non tissées). Leurs effectifs propres vont de 20 à 70 salariés. Pour pouvoir disposer de compétences à temps partiel pour lesquelles l'embauche d'un salarié en CDI ne serait pas réalisable, l'idée a consisté à créer une association loi 1901. Le salarié rémunéré par le Gefaro répartit ainsi son temps entre les entreprises du groupement, en fonction des besoins. « Tout le monde y trouve son compte, explique Alexis Chausse, manager de la structure, en charge de la gestion des contrats de travail. Nous avions besoin de soutien pour financer les premiers emplois durant la phase de progression de l'association. De trois employeurs, nous sommes passés à 12 pour 4 emplois temps plein créés en CDI. Le but est d'avoir suffisamment d'adhérents pour atteindre le seuil de rentabilité. » La convention signée en décembre 2014 court sur 3 ans.

De son côté Despierres SA (Roanne) est une PME de vente de viande en gros de 45 salariés pour 23 M€ de CA en 2015 (17 salariés et 10 M€ CA en 2009). Avec ses croissances régulières à deux chiffres, elle participe au dynamisme économique local. La convention signée en mars 2015 prévoit, en contre partie de l'investissement par Despierres SA de 300 000 € (hors immobilier) de lui consentir un prêt participatif de 55 000 € correspondant à l'embauche de 11 salariés en CDI au 31 décembre 2017. Cinq emplois ont déjà été créés.

Aline Vincent

1 Société industrielle et développement économique

Plus de 1 400 emplois créés dans le Roannais depuis 1994

L'usine Michelin de Roanne est implantée depuis 1974. La structure Michelin Développement, créée au début des années 90, a depuis soutenu la création de plus de 1 400 emplois sur le bassin roannais, dans un rayon d'une heure autour de la sous-préfecture. Près de 4 M€ de prêts ont été octroyés. Ces projets étaient directement ou indirectement liés à l'industrie. Durant ces trois dernières années, ce soutien s'est poursuivi. La création de 60 emplois a été financée en 2013. Ce chiffre a plus que doublé en 2014 pour atteindre 127 emplois - « dont un dossier important »  souligne le responsable Patrick Ozou. Pour l'année 2015 qui s'achève, l'aide apportée à permis de financer la création de 50 emplois. L'effectif de la structure Michelin Développement comprend six salariés. Le Pdg Patrick Ozou, est assisté de quatre chargés de missions qui se répartissent le territoire français et un comptable.
 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide