Fermer la publicité

Michel Oziol, un parcours hors de commun

Rhône le 20 mars 2014 - La Rédaction - Balcons du Lyonnais - article lu 956 fois

Michel Oziol, un parcours hors de commun
Retour sur le parcours de Michel Oziol qui quitte la mairie de Chassagny et cesse un certain nombre de ses multiples activités.

Issu d'une famille d'origine ardéchoise, Michel Oziol est né le 7 septembre 1942 à Salon-de-Provence où il réside pendant 10 ans avant de s'installer à Toulon où est muté son père.

Il va y suivre ses études secondaires chez les maristes et salésiens. Ensuite à la faculté libre de droit, il obtient capacité et licence de droit, avant d'effectuer son service militaire dans l'Armée de l'air et en Corse.
Il débute ensuite dans la banque à Toulon (Société Générale) au service inspection (contrôle des agences France et étranger) : 5 ans à l'agence puis 6 ans à l'inspection, en dépendant de Paris où il est domicilié. Il rejoint ensuite la délégation régionale de Bordeaux où il montre ses qualités pendant 7 ans (jusqu'en 1981) avant d'être muté en région Lyonnaise : 6 ans comme sous-directeur à Givors, 4 ans comme directeur à Villeurbanne et enfin comme directeur à Vienne où il prend sa retraite en 1998.
Installé à Chassagny depuis 1980, il met alors en place un parcours privé hors du commun, en commençant par une présidence de l'Ogec au collège du Laud en 1985, puis il se lance dans la vie communale en 1989 en commençant comme conseiller municipal sous le mandat de Jean Besson. En 1995, il est élu maire et enchaine 3 mandats, le dernier se terminant ce mois de mars 2014, Michel Oziol ayant la volonté d'arrêter.
Mais cela ne suffit pas : maire en 1995 du temps du Sivom (il en est déjà le responsable financier), il prend en 1998 la présidence de la CRCL (après Charles André, Paul Delorme et Gérard Grange) transformé par la suite en SOL (Syndicat de l'Ouest lyonnais) dont il est toujours président à ce jour. Il a fait partie en 2005 de l'équipe sénatoriale de Michel Mercier. En 2000 se crée l'association des communes contre les projets autoroutiers Alcaly, et il en prend la présidence ; relayé en 2008  par Martine Surrel, il occupe le poste de trésorier.
Il prend encore le poste de trésorier de l'Union des maires ruraux du Rhône (dont la Présidente est Martine Surrel). N'oublions pas qu'il fut logiquement 2e vice-président de la ommunauté de communes du pays mornantais (Copamo) chargé des finances.
Son activité personnelle n'est pas moins remplie : passionné d'histoire et de généalogie ainsi que d 'héraldique, il est prêt à s'investir dans toute recherche et à aider ceux qui y travaillent. Bien sûr il aime la lecture et sur le plan sportif, le ski et la montagne. Amoureux de son village, il a apprécié l'aide que lui ont apportée les habitants et ses colistiers. En un mot, un homme que l'on peur être fier d'avoir connu et de connaître.

J.R.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide