Fermer la publicité

Métropoles mobilisées au salon Solutions COP21

le 27 novembre 2015 - Daniel Brignon - article lu 205 fois

Métropoles mobilisées au salon Solutions COP21
Daniel Brignon - Sylvie Fayolle

Le Grand Palais à Paris accueillera du 4 au 10 décembre le salon Solutions COP21 où seront présentées au grand public les solutions et innovations en faveur du climat. Dix collectivités participent à ce salon dont deux de Rhône-Alpes : Grenoble-Alpes Métropole et Saint-Étienne Métropole. Sylvie Fayolle vice-présidente en charge du développement durable de cette dernière en précise les enjeux.

Quelle motivation vous anime participant à ce salon ?

Visibilité de Saint-Étienne Métropole et de ses partenaires, échanges de pratiques, promotion du territoire et de ses partenaires.

Des partenaires que vous souhaitez mettre en avant ?

Nous voulons montrer la dynamique engagée entre l’agglomération et des partenaires économiques que nous avons accompagnés et identifier Saint-Étienne Métropole comme une agglomération expérimentale, une vitrine de la transition énergétique.

Quelles entreprises emmenez-vous dans vos valises ?

Trois entreprises présenteront des objets innovants : Metalink présentera du mobilier urbain ; Rondino, le banc connecté ; Atomelec, sa borne de rechargement expérimentée à Saint-Étienne. Nous présenterons également le travail partenarial conduit avec des entreprises telles que GRDF, avec laquelle nous développons une offre de GNV poids lourds ; ERDF, la Stéphanoise des eaux ; Green Yellow, filiale de Casino ; Green Cup, concepteur et distributeur de gobelets personnalisés réutilisables, jeune entreprise stéphanoise que nous avons accompagnée en 2014 qui est passée de 3 à 14 employés et s’apprête à engager 10 CDD pour honorer un marché avec la Fifa pour l’Euro 2016. Démonstration est faite que si le développement durable entraîne un plus d’image il engendre aussi un plus économique.

Vous allez présenter votre projet « Territoire à énergie positive croissance verte » et l’une des actions emblématique, le biodiesel ?

J’ai signé le 9 septembre la convention Tepos CV avec la ministre Ségolène Royal, qui m’a conviée le lendemain au lancement de la COP21 à l’Élysée pour représenter les territoires français métropolitains. J’ai effectivement évoqué le projet de fabrication de biodiesel à partir de l’huile de friture usagée destinée à alimenter de manière emblématique le groupe électrogène qui éclairera le stade Geoffroy-Guichard pour l’Euro. Un projet innovant qui comme une multitude d’autres contribue au climat. Ce que nous vouons montrer est que le climat est l’affaire de tous.

Propos recueillis par Daniel Brignon



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide