Fermer la publicité

Mégaroyal à Bourgoin-Jallieu : cap au Nord

Isère le 15 juillet 2015 - Jacques Savoye - Nord-Isère - article lu 1374 fois

Mégaroyal à Bourgoin-Jallieu : cap au Nord
Jacques Savoye - A Bourgoin-Jallieu, le Mégaroyal est vendu au Belge Kinépolis

C‘est la fin d'un long métrage à Bourgoin-Jallieu où les 12 salles du multiplexe Mégaroyal ont été vendues au groupe belge Kinepolis, déjà présent dans six villes de France.

Une page se tourne, un livre se referme, le mot « fin » apparaît sur l’écran : autant de lieux communs pour qualifier la vente du cinéma Mégaroyal au groupe belge Kinepolis. « Bienvenue chez les Chtis » pourra dire désormais à l’adresse des spectateurs berjalliens Eddy Duquenne, le PDG de ce groupe basé à Gand et qui possède à ce jour pas moins de 35 multiplexes en Europe dont plusieurs en France, notamment à Lille, Metz, Mulhouse, Nancy, Nîmes et Thionville. Et, d’ici septembre, à Bourgoin-Jallieu.

Exploité par Cinémato SA, dont Richard Derobert est le gérant et son épouse Martine la directrice générale, le Mégaroyal a pris le relais des autres salles de Bourgoin-Jallieu appartenant à la famille Derobert. Ce furent d’abord le Fémina (qui deviendra le Vox puis le Duo avec l’ajout d’une seconde salle), le Royal (l’un des rares  cinémas de l’Isère équipé pour la projection en Todd AO, le format 70 m/m) et, en 1977, les deux salles du Saint-Michel dont la librairie Majolire occupe aujourd’hui les lieux. Ici et là, René Derobert programmait et gérait, son épouse Germaine sa fidèle complice, étant à la caisse du Duo (fermé en 2002) puis à celle du Royal dont la fermeture intervenait en 2012 après que la municipalité eut envisagé de l’aménager en théâtre suite à l’incendie du TJV.

Le Mégaroyal, ouvert au printemps 2002, possédait neuf salles lors de sa mise en service. Agrandi, il en compte désormais 12. Il a accueilli en 2014 quelque 610 000 spectateurs, générant un chiffre d’affaires de 4,12 M€ pour un résultat net de 649 000 €. Ce sont ces 12 salles que Cinémato SA a vendues au belge Kinepolis, le patrimoine immobilier restant, selon nos informations, propriété de la Société civile immobilière des Alpes. Le groupe d’outre Quiévrain, fondé en 1997, exploite un multiplexe de 35 salles à Gand, un de 25 salles à Bruxelles et un autre de 24 salles à Anvers. Il est également implanté en Espagne (Alicante, Grenade, Madrid, Valence) et en Suisse (Schaffowze).

La presse belge révélait la semaine dernière que Kinepolis est en négociation pour racheter le réseau Utopia au Bénélux (5 salles aux Pays-Bas, 4 en Belgique et 3 au Luxembourg). Le groupe, qui a réalisé l’an dernier un chiffre d’affaires de 246 M€ pour un résultat net de 37 M€, prendra effectivement possession du Mégaroyal en septembre. Ce qui ne devrait rien changer pour les cinéphiles ni pour les 22 salariés.

Jacques Savoye



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide