Fermer la publicité

Médiévales de Vienne : la fréquentation a fondu au soleil !

Isère le 01 septembre 2015 - Sevim SONMEZ - Spectacle, Théâtre - article lu 462 fois

Médiévales de Vienne : la fréquentation a fondu au soleil !
Sévim Sonmez - Malgré la chaleur écrasante, le spectacle a attiré un nombreux public

Malgré un soleil de plomb, plus de 500 spectateurs ont assisté, samedi 29 août, au spectacle organisé par l'association Vienne Historique au Théâtre antique de Vienne.

Les vieilles pierres ont été dans leur élément avec un bond dans le temps à l’époque du Moyen-Age et une scène du Théâtre méconnaissable, recouverte de sable. Des lanceurs de drapeaux de Toscane ont ravi les enfants par leur adresse. Le chevalier Martin et son fidèle Maraud, des Saltimbanques de Sabaudi, ont initié le public viennois au maniement des différentes armes à utiliser pour défendre leur cité. Ce spectacle interactif a ravi les grands et les petits qui ont pu se rafraîchir grâce aux brumatiseurs actionnés par les secouristes.

Cette chaleur a eu un impact défavorable sur le nombre de visiteurs : environ 20 000 contre 25 000 en 2014. « Une petite déception » pour l’association Vienne-Historique qui espérait 30 000 spectateurs pour la 4e édition de sa fête médiévale. En centre-ville, ébéniste, caligraphe, tailleur de pierre et cordier ont fait une démonstration de leur savoir-faire parmi la quarantaine de stands qui a attiré de nombreux visiteurs. Les enfants ont découvert une époque où chevaliers et princesses étaient réels, tout droit sortis de leur livre de contes. Les animations comme le bal médiéval ou le défilé nocturne aux flambeaux  ont été très appréciés par le public inter générationnel.     

Côté technique le plan Vigipirate a été appliqué et aucun incident n’est venu assombrir ce week-end de fête, notamment grâce au travail d’une centaine de bénévoles. Seule l’incivilité de quelques automobilistes était à déplorer : ils ont laissé leurs véhicules stationnés sur des emplacements réservés. Ils ont dû aller chercher leurs voitures à la fourrière.
Après le thème des Bâtisseurs et chevaliers, l’association travaille d’ores et déjà sur la 5e édition de sa fête dont la période historique reste à déterminer.

Sévim Sonmez

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide