Fermer la publicité

Médecins : soutien total des patients

Loire le 12 juin 2015 - Louis Pralus - Actualités - article lu 184 fois

Médecins : soutien total des patients

Quelque 80 médecins du Roannais se sont retrouvés devant la Caisse primaire d'assurance maladie. Leur mouvement se précise en actions avec le soutien de leurs patients.

Les médecins roannais, qui ont lancé un mouvement de protestation contre la loi Santé de la ministre, Marisol Touraine, les mettant sous contrôle et les contraignant à du travail administratif, reçoivent un écho très favorable de leurs confrères de toute la France et d'abord de leurs patients. « Nous avons remis à chacun de nos patients une dizaine de questions. Ils mettent tous en premier leur inquiétude de ne plus avoir de généralistes, en deuxième l'inquiétude de ne plus avoir de médecin de famille et en troisième que le tiers-payant n'est pas un problème pour eux. Ils savent bien qu'en cas de difficulté on diffère le paiement, on l'échelonne », confie Dr Serraille, à l'origine du mouvement. Dr Pagès, un des porte-paroles du mouvement, indique que l'objectif maintenant des médecins est le passage de la loi au Sénat. Ce pourrait être l'occasion de faire prendre consciences de l'importance du mouvement créé par les médecins roannais. « On attend avec espoir. » Le mouvement a été rejoint par des médecins spécialistes, des médecins de plus en plus de régions de France. Pour le Roannais  ils étaient venus de Charlieu, Côte roannaise, Saint-Just-en-Chevalet, Neulise etc.
Chaque médecin a déposé dans la boîte de la CPAM sa lettre au directeur départemental lui demandant quelles sont les modalités et conséquences du déconventionnement. Médecin depuis 36 ans, le Dr Serraille s'inquiète de l'avenir de ses jeunes confrères qu'il voit se raréfier d'année en année alors qu'ils étaient pléthore quand il a commencé. Comment va évoluer ce geste national posé par les médecins ? Jusqu'ici pas un mot, pas un contact de la part du ministère de la santé. Peut-on ignorer plus longtemps cette mobilisation ? La prochaine action pourrait être le 20 juin : un rassemblement avec les patients et ce pourrai être une action nationale.

Louis Pralus



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide