Fermer la publicité

Marie-France Bay-Renaud présidente du TGI de Bourgoin-Jallieu

Isère le 09 septembre 2014 - Jacques Savoye - Nord-Isère - article lu 3794 fois

Marie-France Bay-Renaud présidente du TGI de Bourgoin-Jallieu
- Quatre nouvelles magistrates au Tribunal de Bourgoin-Jallieu dont Marie-France Bay-Renaud, présidente du TGI (2éme à partir de la droite) (©DR)

Procureur de la République à Bourgoin-Jallieu, Cédric Cabut met les citations de Frédéric Dard et de Michel Audiard en harmonie avec la réalité.

« C’est un jour historique pour le Tribunal de grande instance » s’est-il exclamé lors de l’installation de quatre nouveaux magistrats qui présentent la particularité de porter la robe dans leurs fonctions mais aussi dans leur quotidien. Mais si quatre charmantes dames intègrent le TGI berjallien suite à des mutations, le Procureur met un bémol à sa satisfaction : outre que son substitut n’est pas remplacé (du moins pour l’instant)l, subsistent toujours le cas de la cité judiciaire et l’incohérence de la carte du même nom qui, dit-il, « a été torpillée ». Les conditions dans lesquelles s’exprime la justice à Bourgoin-Jallieu et « la situation du bâtiment » ont été également soulignées par Marie-France Bay-Renaud, nouvelle présidente du TGI de Bourgoin-Jallieu dont la compétence s’étend sur la totalité de l’arrondissement de La-Tour-du-Pin. En provenance du Tribunal d’instance de Lyon et succédant à Philippe Grenier (nommé à la Cour d’appel de Chambéry), elle affirmait néanmoins que « la taille du tribunal n’est pas un obstacle à une justice de qualité » non sans insister sur « l’impartialité et l’indépendance de l’institution ». Lors de cette cérémonie, en présence du sous-préfet Thierry Demaret, du député Alain Moyne-Bressand, de Jean-Pierre Girard, premier adjoint au maire, et de nombreuses personnalités du monde de la justice, de la gendarmerie et de la police, d’autres magistrates ont été également intronisées. Ancienne avocate, Ines Real del Sarte, jusqu’ici juge d’instruction à Nanterre, est nommée vice-présidente du TGI tandis que Myriam Traverso, en provenance de la Cour d’appel de Grenoble, est vice-présidente du Tribunal d’instance. Enfin, Anaïs Taibi-Lecoeur, qui arrive du Havre, est nommée substitute du Procureur de la République auprès de qui elle aura la responsabilité des mineurs.

Jacques Savoye



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide