Fermer la publicité

Malgré la baisse des dotations, Loire Forez investit

Loire le 06 février 2015 - Louis THUBERT - Collectivités locales - article lu 98 fois

Malgré la baisse des dotations, Loire Forez investit
Louis Thubert - Pierre Giraud : "Nous avons hérité d'une situation confortable"

En amont du conseil communautaire, l'affglomération a présenté son budget pour 2015. Les dotations de l'Etat baissent, mais Loire Forez investit. En puisant dans son épargne, "qui n'est pas une fin en soi".

« Nous ne sommes pas optimistes, nous sommes déterminés ! »Paraphrasant Jean Monnet, l'un des pères de l'Europe, Alain Berthéas, président de la communauté d'agglomération Loire Forez, affiche son volontarisme. Alors que l'argent alloué par l'Etat à l'intercommunalité a été amputé de 800 000 € pour 2015, Alain Berthéas et Pierre Giraud, son vice-président délégué aux finances, n'ont pas l'intention de couper brutalement dans les dépenses d'investissements. 

Dépenses parfois cruciales pour certaines entreprises, notamment dans le secteur du BTP, qui comptent sur les commandes publiques. Résultat : sur la période 2015-2020, Loire Forez a prévu environ 67 M€ d'investissements. Sans compter le budget assainissement. « Nous avons hérité d'une situation confortable et préparée », reconnaît Pierre Giraud qui, comme Alain Berthéas, était déjà élu lors du mandat 2008-2014. L'épargne brute et l'épargne nette étaient importantes. A la fin du mandat, elles ne seront certainement plus au même niveau ! L'épargne n'est intéressante que si on s'en sert pour réinvestir derrière.» Son président, quant à lui, martèle que l'investissement « n'est pas une variable d'ajustement budgétaire ! Nous ne sommes pas dans une logique comptable à court terme ! »

Et les investissements réalisés par Loire Forez ? Il y a d'abord la fin du chantier de la médiathèque dite tête de réseau de Montbrison, commencée lors du mandat précédent. 50 M€ concernant l'assainissement, Pierre Giraud précisant que « le consommateur y contribue » à travers sa facture d'eau, dont une partie est réglée à la communauté d'agglomération. Environ 25 M€ seront attribués à l'éclairage public. 10 M€ aux nouvelles technologies - on pense tout de suite au très haut débit, dont le déploiement aura lieu dès cet année sur certaines parties du territoire.

Louis Thubert

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide