Fermer la publicité

Maladies psychiques : Espoir Forez soutient les familles

Loire le 27 février 2014 - La Rédaction - Forez - article lu 808 fois

Maladies psychiques : Espoir Forez soutient les familles
Louis Maras et Georges Chapet ont animé la réunion (D.R.)

En lien avec l’Unafam, (Union nationale des amis de malades psychiques, des familles) se sont regroupées en 2006 pour créer à Montbrison l’association Espoir Forez.

Ces familles avaient en point commun un membre (souvent un enfant) souffrant de troubles psychiques. En 2007, l’association mettait en place un Groupe d’entraide mutuelle (Gem l’Espoir), pour accueillir les personnes victimes de troubles psychiques dans un local et leur proposer diverses activités culturelles et de loisirs. Gem l’Espoir, qui est désormais installé 3 rue des Jardins à Montbrison, s’efforce d’aider les personnes fragiles à rompre l’isolement en leur redonnant confiance. Il faut savoir que la maladie se déclare entre 18 et 25 ans. Plus on s’y prend tôt pour la soigner, plus le malade a de chances de s’en sortir. Il existe une formule clé : Pact pour « Psychose, aider, comprendre, traiter ».
Vendredi 21 février, pour l’assemblée générale d’Espoir Forez, à la salle de la Cheminée en mairie de Montbrison, le président Louis Maras et le secrétaire Georges Chapet rappelaient que l’association a été créée pour prendre en compte le désarroi des familles touchées. Les actions sont menées à bien grâce à la participation des bénévoles. En contact avec l’Unafam, l’association qui compte 60 familles adhérentes et plusieurs dizaines de membres sympathisants, accueille et écoute les familles. Elle possède des panneaux de présentation de son action et les expose dans les différentes mairies du Forez. Une initiative nationale a été prise en cours d’année : la rencontre à Paris de toutes les structures adhérentes à l’Unafam pour fédérer les structures médico-sociales et les familles. Un projet est en cours avec le cinéma Rex et le SISM (Service d’information sur la santé mentale). La troupe Cabaret organisera un spectacle au profit d’Espoir Forez à la salle de Montplaisir.
Association filleule d’Espoir Forez, Gem l’Espoir a été présenté par Jean-Claude Michalon qui insiste sur le fait que ce service d’utilité publique qui compte 40 adhérents, est « peu onéreux au regard du prix d’hospitalisation ». C’est un espace d’accueil où les malades peuvent pratiquer des activités comme le dessin, la guitare, la cuisine, la gym douce… Un partenariat se met en place avec le Gamm, Groupement d’associations musicales du Montbrisonnais. Un projet de mise aux normes d’accessibilité des locaux est à l’étude. Lorsqu’il se concrétisera, le centre social propose de mettre à disposition des locaux pendant la durée du chantier.
Espoir Forez, qui perçoit des subventions de la Ville de Montbrison et de la Mutualité sociale agricole, participe à la charge de location du local, 3 rue des Jardins. Ses finances sont à l’équilibre. Ce n’est pas le cas de Gem l’Espoir, qui en raison des charges de personnel, a du mal à équilibrer son budget, malgré la participation des personnes aidées et les subventions de l’Agence régionale de santé, la Région, le conseil général et la Ville de Montbrison. En fin de réunion, l’adjointe au maire de Montbrison a informé que le CCAS envisageait de verser une subvention de 1 000 €.
Pour raison professionnelle, Louis Maras, président d’Espoir Forez, ne sollicite pas un nouveau mandat mais reste au Conseil d’administration qui devait se réunir jeudi 27 février pour élire son bureau.


Renseignement sur Espoir Forez : tél. : 04 77 58 50 09 ou 06 33 52 67 01/ www.unafam.org



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide