Fermer la publicité

Maison Gonin 1870 -2015 : une transmission réussie !

Isère le 15 septembre 2015 - Patricia Tricoche - Commerces - article lu 975 fois

Maison Gonin 1870 -2015 : une transmission réussie !
Patricia Perry tricoche - Rémi Jacqueline et Jo Gonin fiers de leur belle histoire de famille

C'est à La-Tour-du-Pin, dans une rue chargée d'histoire, que se découvre la boutique. Fleuron du commerce local, la Maison Gonin Vins est là depuis 1870. Cette épicerie fine à l'ancienne perpétue une tradition familiale qui avait débuté avec l'arrière grand-père Alexandre.

Ce marchand de vins livrait de nombreux agriculteurs avec sa voiture à cheval et fabriquait les bouchons de liège. Trop tôt disparu, son épouse et ses deux fils Joseph et Léon prennent la relève. Dans les années 1930 c’est Suzanne l’épouse de Joseph qui se lance à son tour dans l’aventure et tiendra le magasin pendant près de 60 ans avant de prendre une retraite bien méritée en 1994. Ses fils, Joseph et Michel, entrés dans l’entreprise dans les années 1960 reprennent le flambeau avec Jacqueline, épouse de Michel. Et l’histoire est loin de s’arrêter car depuis 2012  Rémi, le fils de Jacqueline et Michel apporte sa touche de jeunesse.

Ouvrir la porte de la boutique c’est découvrir les produits qui offrent au regard l’éveil de tous les sens. Loin d’être démodée, le lieu restitue l’atmosphère des épiceries d’antan mais avec la modernité des produits d’aujourd’hui. La famille a su en effet s’adapter à la clientèle. Sur les étagères whisky, champagnes et vins côtoient les confitures, chocolats et autres plats de terroir. Ici ce qui prime c’est l’accueil, le conseil pour un client qui reste fidèle. Jo comme tout le monde l’appelle à La Tour-du-Pin s’occupe des livraisons alors que Jacqueline est la spécialiste du whisky. Elle en a de la bouteille pour ses quelque 220 marques référencées. L’entendre c’est presque entendre déjà le son de la cornemuse et se sentir transporté dans les Highlands car ce breuvage n’a aucun secret pour elle.

Si pour Rémi la cohabitation familiale est un challenge à relever, il apporte sa touche de nouveauté et a trouvé l’astuce pour faire visiter la cave du bâtiment inscrit aux monuments historiques avec une visite virtuelle à 360°. A 31 ans le jeune homme, joker de l’entreprise, a su trouver ses marques avec sa formation d’œnologie et son expérience dans l’événementiel. Il entend bien aller au devant d’une clientèle toujours plus avide de nouveauté et d’originalité qui découvrira ainsi une boutique aux mille saveurs devenue au fil des ans le rendez-vous des fines bouches.

Patricia Perry-Tricoche



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide