Fermer la publicité

Métallurgie - AG Tôlerie investit dans la R&D

Loire le 08 mai 2014 - Denis Meynard - Actualités - article lu 1231 fois

Métallurgie - AG Tôlerie investit dans la R&D
AG Tôlerie, qui a réalisé un chiffre d'affaires de près de 2 MEUR en 2013, recherche des locaux plus vastes (© Denis Meynard)

L’entreprise de Saint-Martin-la-Plaine AG Tôlerie a enrichi son outil de production d’un centre laser tri technologies six axes, unique en France.

Outre la découpe et la soudure, cet équipement offre la particularité de faire du rechargement par dépôt de poudres métalliques. Elles sont transportées par un gaz neutre puis fondues par le faisceau laser. « Ce qui permet aux pièces ainsi réalisées d’avoir de meilleures caractéristiques mécaniques et une plus forte résistance à l’abrasion ou à la corrosion », indique son dirigeant Kamel Semaoune. Notant l’existence dans son entreprise d’un laboratoire de quatre ingénieurs, il explique que « plusieurs grosses entreprises nous ont confié une partie de leur R&D ». Et ajoute : la machine (un investissement de 1 M€) permet aussi d’effectuer des réparations de pièces mécaniques ».
« On a pu répondre à un projet européen pour fabriquer des pales de turbines », indique le dirigeant qui précise avoir aussi des clients dans la région stéphanoise, comme Clextral.
Des industriels de l’aéronautique ou du secteur pétrolier disposent de cet outil de rechargement laser pour leurs besoins propres, mais ils ne sont que deux sous-traitants français à le posséder : AG Tôlerie et Technogenia, en Haute-Savoie. L’entreprise ligérienne a signé un contrat sur plusieurs années avec un gros client qui va procurer 2 000 heures de travail à son nouvel équipement. Ce qui pourrait l’inciter à acquérir un deuxième outil de même nature.
AG Tôlerie a été créée en 2009 par d’anciens salariés et dirigeants de la Société de construction de véhicules électriques (SCVE), dirigée par Xavier Boniteau, placée en liquidation judiciaire. Les actionnaires d’AG Tôlerie, Kamel Semaoune et le chef d’entreprise ligérien Gilles Aulagnier, ont depuis racheté la Société de peinture industrielle et de chaudronnerie (Spic), de La Grand-Croix. Cette dernière a elle aussi été créée en 2009 sur les vestiges de la SCVE, par d’anciens salariés.

Denis Meynard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide