Fermer la publicité

Lyon 7e : Nicolas Total veut fédérer les entrepreneurs

Rhône le 20 août 2015 - J.D. - Économie - article lu 637 fois

Lyon 7e : Nicolas Total veut fédérer les entrepreneurs
D.R. - Le président de l'association d'entrepreneurs CLE7

Associé au sein du cabinet d'expertise comptable lyonnais SFC, Nicolas Total croit aux vertus du business de proximité. Une conviction qu'il défend depuis le début de l'été en présidant l'association d'entrepreneurs CLE7.

On peut être impliqué dans la gestion d’une entreprise de services qui rayonne dans tout l’Hexagone, voire au-delà des frontières (250 collaborateurs et 26 associés à Lyon, Paris et en PACA, ainsi que deux bureaux à Miami et Philadelphie), et croire fermement aux vertus de la proximité dans les affaires. Pour Nicolas Total, associé depuis un an au sein du cabinet d’expertise comptable lyonnais SFC (19 M€ de chiffre d’affaires), les deux options sont tout à fait compatibles. Depuis le début de l’année, il défend donc cette conviction en s’impliquant à la tête d’une association d’entrepreneurs du 7e arrondissement de Lyon, baptisée CLE7. « Il y a des clubs d’arrondissement qui se créent régulièrement ces dernières années », commente-t-il, faisant notamment référence aux clubs qui ont vu le jour dans les 2e et 6e arrondissements.

Officiellement portée sur les fonts baptismaux le 25 juin dernier, l’association CLE7 avait en fait lancé ses travaux de façon informelle dès le premier trimestre, en organisant un petit déjeuner thématique le troisième mardi de chaque mois et en créant des commissions spécialisées : numérique, mutualisation… 

Convaincue du bienfondé de la démarche, la mairie d’arrondissement s’est rapidement engagée aux côtés des entrepreneurs et a favorisé la création de l’association. « Au travers de son expérience personnelle, Claire Saddy, adjointe au maire et présidente de l’association Rhône-Alpes Pionnières, a joué un rôle essentiel dans la concrétisation de ce projet », assure Nicolas Total.

L’un comme l’autre, ils entendent maintenant donner une nouvelle impulsion à l’association, pour que sa représentativité soit plus en rapport avec le poids réel des entreprises dans l’arrondissement, 2 300 sociétés recensées. Avec seulement une vingtaine d’adhérents, CLE7 est encore à l’état embryonnaire. « Mais nous réunissons déjà des entreprises industrielles, des sociétés de services et des professions libérales », argumente cependant Nicolas Total. Avant d’ajouter : « Notre objectif n’est pas de recruter des adhérents pour le seul plaisir de faire du chiffre. Nous voulons avant tout contribuer au développement économique local, en aidant les différents acteurs à se connaître et, pourquoi pas, à créer des relations d’affaires. »

Pour cela, les responsables de CLE7 ont défini un programme d’action à deux vitesses. « A partir du 15 septembre, nous allons prolonger notre formule de petits-déjeuners thématiques mensuels. Ils seront réservés aux adhérents du club. Mais dans le même temps, nous allons initier de nouveaux rendez-vous, qui seront ouverts à tous. Il s’agira de rencontres business, autour d’un invité et dans un lieu différent à chaque fois », précise Nicolas Total.

 

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide