Fermer la publicité

Loom up concept enguirlande 150 communes

Loire le 19 décembre 2014 - Daniel BRIGNON - Économie - article lu 401 fois

Loom up concept enguirlande 150 communes
daniel Brignon - La fin de l'année a été bousculée pour Ludovic Odouard du fait des commandes tardives : la caractéristique d'une année d

Créée en 2005, l'entreprise Loom up concept à Saint-Chamond a assuré la fourniture de décoration de Noël à 150 communes, principalement de la région, à travers des motifs originaux que conçoit le fondateur de cette SARL dont il est toujours le seul employé.

Dans l’ancienne ferme d’un hameau isolé de Saint-Chamond, Ludovic Odouard a son bureau de création d’articles de décorations lumineuses de Noël, une gamme professionnelle dédiée aux collectivités. Créateur de nouveaux motifs de décoration il en sous-traite la fabrication à la société grecque Fotodiastasi dont il distribue aussi la gamme annexée à son catalogue propre. Une gamme de fabrication européenne notamment en Bulgarie où Fotodiastasi a un site de production et non pas chinoise comme le marché en est inondé. Il propose une prestation personnalisée aux communes, suggère des simulations d’aménagement, et surtout assure l’assistance technique, le service après vente aux collectivités de son portefeuille qui se monte aujourd’hui à quelque 150 communes, de taille petite et moyenne. Ainsi trouve-t-il sa place à côté d’un deuxième distributeur en Rhône-Alpes mais surtout deux gros distributeurs, des entreprises d’électricité, qui dominent le marché.

Ludovic Odouard fait entrer sur les derniers mois de l’année l’équivalent d’un semi-remorque et demi de matériel, qu’il assemble dans sa ferme avec tous les équipements électriques terminaux. Les équipements sont à l’achat selon des lots annuels, qui varient de 1 500 à 2 000 € voire 4 000 € pour telle commune du Doubs, mais de plus en plus souvent à la location qui s’effectue sur trois ans. L. Odouard dispose ainsi aujourd’hui pour 30 000 € de revenu annuel, soit 90 000 € sur trois ans, en matériel de location, immobilisé en achat pour lui, mais amorti sur la durée de location. Ce matériel restitué peut être cédé à 70 %  de son coût en deuxième main à des communes moins riches. Le Ligérien qui a confiance au matériel fourni par le fournisseur Grec le garantit lui-même trois ans et cherche à se différencier par le service : offre personnalisée, équipement complet de ses systèmes, assistance à l’installation, service après-vente.

Avec un chiffre d’affaires de 120 000 € cette année, Ludovic Odouard, qui travaille, seul hésite à voir croître son entreprise, ce qui lui imposerait de s’équiper en entrepôt et à employer, même si son regard est attiré désormais par le marché de structures telles que les supermarchés où les centres commerciaux. Ce qui lui imposerait de franchir un cap dans son développement. A suivre.

Daniel Brignon



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide