Fermer la publicité

Cinémas : y a-t-il trop de multiplexes en sud Loire ?

Loire le 05 septembre 2014 - Xavier Alix - Cinéma - article lu 1083 fois

Cinémas : y a-t-il trop de multiplexes en sud Loire ?
Pour le Family à Saint-Just-Saint-Rambert, les études de marché montrent qu'il y a la place pour tous (©GR)

Et dire que la commission départementale d'aménagement commercial (CDACà a écarté un multiplexe à Saint-Chamond par deux fois ! C'était il y a 3 ans. Le projet de Saint-Just-Saint-Rambert suscite l'opposition de ses concurrents qui arguent du nombre trop important de multiplexes en sud Loire. Qu'en est-il réellement ?

Même revu à la baisse, le projet du Gier avec CGR - à l’origine, 1 990 fauteuils, 10 salles - avait été refusé. En raison du caractère très périphérique du quartier d’implantation, la Varizelle ? Donc contraire aux exigences urbanistiques du Scot privilégiant la densification en centre-ville ?

Moins de trois mois plus tard, on apprenait le lancement du projet « Camion rouge » sur Saint-Etienne qui a, lui, facilement obtenu l’accord de la CDAC... Le groupe dijonnais MJM, propriétaire du Royal, se décidait à investir sur Saint-Etienne dans un multiplexe de neuf salles grand public (1 649 places) rachetant à la mairie une caserne de pompiers désaffectée et contribuant à dynamiser et étendre le centre ville. Les travaux débutés en janvier, l’équipement devrait être livré en décembre prochain.

Alors que son principal concurrent, le Gaumont, seul multiplexe actuellement en activité en sud Loire, réalise autour de 600 000 entrées par an, Sylvie du Parc, à la tête de MJM en visait « 450 000 en vitesse de croisière. Il y a la place, le nombre d’entrées - un million par an - étant inférieur dans l’agglomération stéphanoise que dans celle de Dijon qui en compte 1,4 million avec moins d’habitants.» Seulement, constatant un fort potentiel aussi, le cinéma associatif Family de Saint-Just-Saint-Rambert (130 000 entrées) s’est également lancé dans un projet de multiplexe en centre ville accepté par la CDAC visant la création de neuf salles (1 800 fauteuils) et une ouverture fin 2015.

De quoi amener un recours auprès du CNC de la part de MJM qui estime que ce projet menace la viabilité du sien. Surtout si on songe à la politique tarifaire du Family (7,3 € plein tarif). Le recours a abouti en faveur de MJM. Comptant à l’origine sur un potentiel de 260 000 entrées qu’il considère distinct du potentiel stéphanois, le Family a donc proposé un nouveau projet, moins ambitieux (7 salles, 1 277 fauteuils). Le 13 août dernier, en l’absence de quorum lors de la réunion de commission chargée de l’examiner, la préfète a donné son accord le 19 août. Contactée, l’association Family ne veut pas communiquer tant que le délai de recours d’un mois auprès du CNC n’a pas été écoulé. Sylvie du Parc, elle, dit n’avoir pas encore pris de décision quant à un éventuel nouveau recours.

Xavier Alix



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide