Fermer la publicité

Loire-Forez face au handicap

Loire le 16 septembre 2015 - Louis Thubert - Collectivités locales - article lu 47 fois

Loire-Forez face au handicap
Louis Thubert - Alain Berthéas, président de la communauté d'agglomération Loire-Forez, et Alain Gauthier, vice-président.

La communauté d'agglomération doit mettre aux normes d'accessibilité et d'accueil pour les personnes handicapées ses bâtiments. Pour cela, il faut établir un Agenda d'accessibilité programmée (Ad'ap) et le remettre à la préfecture avant le 27 septembre. La plupart du bâti de Loire Forez correspond à la législation, mais des travaux auront quand même lieu, avant tout dans les piscines.

Les collectivités avaient jusqu'à janvier pour mettre aux normes mairies, bibliothèques et autres établissements recevant du public - les ERP, selon le sigle administratif idoine. Le coût important des travaux a poussé l'Etat à donner un délai supplémentaire aux collectivités et aux exploitants privés recevant du public. L'Agenda d'accessibilité programmée, qui doit être rendu avant le 27 septembre à la préfecture, donne 3 à 9 ans de plus pour effectuer les travaux.

« La jeunesse de la communauté d'agglomération Loire Forez (Calf) fait que la plupart des bâtiments sont aux normes, » se réjouit Alain Gauthier, vice président de Loire-Forez en charge des grands équipements. Tout n'est donc pas à refaire pour la Calf : l'hôtel d'agglomération et la médiathèque de Saint-Just-Saint-Rambert peuvent déjà recevoir les personnes à mobilité réduite, celle de Montbrison, toujours en chantier, sera conforme à la législation. Les piscines Aqualude, à Montbrison, et du Petit Bois à Saint-Just-Saint-Rambert, sont déjà en travaux. 196 000 € hors taxes ont été engagés dans l'accessibilité d'Aqualude.

Compétence transport dévolue à l'agglo

Pour la piscine du Petit Bois, les travaux seront terminés avant juillet 2017. Les quatre aires d'accueil des gens du voyage devront aussi être aménagées, au niveau des sanitaires et de la signalétique. L'issue de ce chantier-là est prévu à novembre 2016. Le coût de ces mises aux normes est de 20 000 € HT pour la piscine, 9 000 pour les aires d'accueil.

Côté transport, la Calf aura aussi sa part de travaux à assumer. Loire-Forez a à gérer la navette urbaine de Montbrison. Une compétence relevant du département qui a été dévolue à l'agglomération forézienne. Sur les 35 arrêts que compte la navette, 14 devront être adaptés. « Il n'y a pas que l'arrêt mais aussi ce qu'il y a autour, le cheminement extérieur doit être accessible » explique Alain Berthéas, président de la communauté d'agglomération. Le montant estimé pour rénover ces arrêts se situe entre 82 500 et 115 000 €.

Louis Thubert

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide