Fermer la publicité

Loire Forez : dernier budget de la mandature

Loire le 23 janvier 2014 - Louis Thubert - Forez - article lu 313 fois

Loire Forez : dernier budget de la mandature
Alain Berthéas, président du conseil d'agglomération Loire Forez (© Louis Thubert)

Premier conseil communautaire de 2014 pour la communauté d'agglomération Loire Forez.

Mardi 21 janvier, les conseillers se sont réunis, cette fois-ci pour aborder le budget. « C'est le dernier budget qui importe, tout comme le premier, a expliqué Alain Berthéas, le président de la communauté d'agglomération. Le contexte est tendu, notamment avec des réductions des dotations de l'Etat. L'objectif de Loire Forez est de réduire les dépenses publiques. Nos choix doivent être encore plus précis que par le passé, et il faut favoriser le développement de l'ensemble de Loire Forez. »
Le budget général de Loire Forez est de 68,6 M€, 41 pour le fonctionnement, le reste en investissements. L'investissement est consacré avant tout au développement économique (10,88 M€), avec notamment les zones d'activité des Plaines, sur les communes de Bonson, Saint-Marcellin et Sury-le-Comtal, et des Granges, à Montbrison. Ensuite viennent les médiathèques communautaires, à Saint-Just-Saint-Rambert et celle, toujours en construction, à Montbrison, pour 4,62M€. « Sur 6 ans, 100 M€ ont été investis sur le territoire », se satisfait Alain Berthéas.

Pas d'augmentation d’impôts

Les budgets annexes, eux, représentent plus de 22 M€, 18,2 étant consacrés à l'assainissement collectif, principal poste de ce budget annexe et compétence communautaire. Les taux d'impositions ne changent pas : 9,66 % pour la taxe d'habitation, 1 % sur le foncier bâti, 1,77 % sur le foncier non bâti, 26,02 % pour la contribution foncière des entreprises. La taxe d'enlèvement des ordures ménagères reste stable elle aussi : 9,72 %, 7,19 % à taux réduit.
Voté sans surprise à l'unanimité, le budget 2014 est à l'équilibre. « Il faut garder des marges de manœuvre pour le prochain exécutif », a martelé Alain Berthéas, en référence aux élections municipales. Les rangs des conseillers communautaires vont changer, puisque, notamment dans de petites communes, de nombreux maires ne se représentent pas.

Louis Thubert



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide