Fermer la publicité

Une application pour les communes testée dans la Loire

Loire le 10 mars 2017 - Florence Barnola - Tech et Médias - article lu 66 fois

Une application pour les communes testée dans la Loire
FB - Dès mars les ligériens peuvent télécharger cette application pour être informés sur l'actualité des communes

Une société stéphanoise a conçu et commercialise une application universelle, gratuite, à destination des communes et de leurs résidents.

Plus de 20 villes en France, dont des ligériennes, sont pilotes de ce logiciel utilisant la géolocalisation pour délivrer des messages.

« Cette application permet aux mairies de gérer leur communication vers leurs citoyens mais aussi vers ceux de passage dans la commune », explique Dominique Bayon, le co-dirigeant de Diagram, l’entreprise qui a imaginé le programme.

L’application illiwap envoie des messages d’information ou d’alerte géolocalisés. Elle utilise la triangulation, une technique qui détermine la position d'un point en mesurant les angles entre ce point et d'autres points de référence.
Le logiciel peut couvrir une zone d’un rayon de 300 mètres à 10 km. Pour l’utilisateur, Illiwap est téléchargeable dans l’Apple store, et Google play.

Une première 

Telle qu’elle est conçue, cette application est une première. « Nous sommes les seuls aujourd’hui à proposer des applications sans inscriptions pour les utilisateurs, qui respectent la vie privée, qui ne pompent pas la batterie du téléphone, et sans publicité. » L’application est également gratuite pour les téléchargeurs.
D’ici fin mars, une vingtaine de villes pilotes, situées en Auvergne-Rhône-Alpes et dans le sud de la France, vont adopter l’application. Dans la Loire, on compte Roche-la-Molière, Châteauneuf, Villars, Aveizieux … D’autres communes de taille plus importante vont rejoindre les rangs d’ici peu, ainsi que certainement une communauté urbaine.

La ville pilote garde ce statut sans limite de temps, ce qui signifie qu’elle ne déboursera jamais d’argent pour l’utilisation de cette application sur son sol. Pour les autres communes, l’usage de l’application dont la commercialisation démarre en mars, coûtera 1 200 € par mois pour les communes de moins de 5 000 habitants. Le forfait augmente selon la taille de la commune.

Diagram a investi près de 400 000 € pour développer ce produit. « Pour nous cet investissement est important mais on compte vite le rentabiliser puisqu’il y a 35 000 communes en France dont 32 000 de moins de 5 000 habitants. Nous avons également déjà des contacts avec l’Italie, l’Espagne, l’Allemagne et la Suisse. »
Diagram, société stéphanoise créatrice de logiciels depuis 1986, fait partie du groupe SQP (présent en France, Italie, Espagne) dont le chiffre d’affaires est de 35 M€.

Florence Barnola



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide