Fermer la publicité

Logement social : Un vote pour peser sur la gestion de son logement

Isère le 29 novembre 2014 - Caroline Thermoz-Liaudy - Actualités - article lu 417 fois

Logement social : Un vote pour peser sur la gestion de son logement
Les représentants des syndicats de locataires appellent à la mobilisation pour le vote jusqu'au 15 décembre auprès des bailleurs sociaux (D.R.)

La campagne de communication a été initiée par les différents bailleurs, regroupés sous l’association Absise, bien obligés de constater que les locataires n’avaient qu’une très faible tendance à se mobiliser pour élire leurs représentants aux syndics.

Et en effet, les élections ont déjà débutée depuis le 15 novembre, et peu de locataires sont informés, ou se sont déplacés.
« Le scrutin est organisé par chaque bailleur. Les élus-locataires siègent ensuite au conseil d’administration, participent aux prises de décisions, font partie des commissions, et évidemment, leur voix lors des votes compte autant que pour chacun des autres membres. C’est donc la meilleure façon de représenter les locataires », explique le président d’Absise Frédéric Rolland. Une bonne façon de les représenter, certes. Pour autant, les locataires ne se bousculent pas devant les urnes. Lors des dernières élections en 2010, le taux de participation en Isère était compris entre 16 % et 20 %. Des chiffres encore plus bas qu’au niveau national (27 % en 1996 et 20 % en 2010). Pourtant, en plus du vote par correspondance ou dans les locaux, il est aujourd’hui possible de voter par moyen électronique.
Pour les 5 syndicats présents autour d’Absise (CSF, CLCV, CNL38, AFOC 38, et Indecosa CGT), le combat est le même (même si chacun n’hésite pas à prêcher pour sa paroisse) : mobiliser les locataires. « Il faut mener un travail collectif de médiation ». Tous espèrent dépasser le taux de participation national. Autre constat commun : le manque d’informations et de communication autour de ces élections, alors qu’en France 4 millions de logements sont concernés, soit 11 millions de locataires et 84 000 logements en Isère.
Et si les locataires se présentent peu nombreux pour voter, ils sont également peu nombreux à se porter volontaires pour les places d’élus-locataires. « C’est beaucoup de travail, et d’engagement bénévole, que l’on doit faire quand on en a le temps. Donc on compte beaucoup de retraités parmi les élus, et il y a peu de renouvellement » explique le CSF. « Mais cette année, nous avons investi des personnes entre 30 et 50 ans ».

Caroline Thermoz-Liaudy

Contact : 04 76 68 38 67 ou auprès de 9 bailleurs sociaux (Opac 38, ACTIS, Advivo, Pluralis (SHA), Société dauphinoise de l'habitat (SDH), Scic habitat Rhône-Alpes, LPV, Grenoble habitat et Adoma )



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide