Fermer la publicité

Logement -Habitat et Humanisme se développe en Isère

Isère le 21 août 2014 - La Rédaction - Actualités - article lu 1033 fois

Logement -Habitat et Humanisme se développe en Isère
Régis Boinay, « Monsieur Nord-Isère » d'Habitat et Humanisme (© DR)

Trois antennes (Grenoble, Nord-Isère, Pays viennois) couvrent notre département afin de détecter et mettre en œuvre des projets immobiliers adaptés : une opération a été livrée récemment sur Grenoble et d’autres sont en cours : 12 logements à nouveau à Grenoble (sur un terrain donné par l’évêché), des projets à Saint-Egrève ou La Tronche, mais aussi Voiron, Moirans et Bourgoin-Jallieu (100 logements depuis l’origine).

Régis Boinay, responsable de l’antenne Nord-Isère, précise : « Nous construisons en ce moment cinq appartement sur un tènement cédé par les Maternités Catholiques rue de la Libération à Bourgoin-Jallieu, et ne comptons pas en rester là. L’association est à l’affut des opportunités qui peuvent se présenter en Nord Isère car les besoins sont bien réels ; une de nos spécificités est d’accompagner les gens que nous logeons et de nous inscrire dans la durée». Sympathisant de Habitat et Humanisme depuis 2009, Régis Boinay est un jeune retraité de l’industrie, à l’image des 60 bénévoles qui font tourner (avec 2 salariés) l’association iséroise qui a déjà logé une centaine de familles dans le département. « H&H fonctionne principalement avec des bénévoles, et les volontaires sont les bienvenus ; les ressources reposent sur les dons et donations (déductibles des impôts) de nos sympathisants et donateurs (près de 1000 en Isère et 30 000 en France) ; il est aussi possible de nous soutenir en tant qu’actionnaire de la foncière H&H (lire-ci-dessous) ; c’est un placement solidaire qui, non seulement a du sens, mais procure à l’épargnant une sécurité de très bon niveau et quelques avantages ; plus de 130 000 personnes ont déjà fait ce choix » Régis Boinay insiste aussi sur la notion de propriétaire solidaire : « En nous confiant la gestion d’un bien à louer, un propriétaire permet de loger une personne en difficulté et de l’aider à se réinsérer ; en échange, le propriétaire bénéficie d’une tranquillité de gestion, d’une sécurisation de ses loyers (car c’est H&H qui souscrit le bail) et souvent d’avantages fiscaux (Borloo ancien) et de subventions (Anah), tout en pouvant récupérer son bien au terme du bail de 3 ou 6 ans». Diverses formules sont proposées pour une meilleure adaptation aux cas particuliers des propriétaires*. Au plan national, la fédération des associations Habitat et Humanisme est devenu un acteur majeur dans le domaine du logement solidaire, avec 294 salariés, 3000 bénévoles et plus de 17000 personnes logées depuis 1985 : l’équivalent de la population de Meylan!

Actionnaire de la foncière, c’est gagnant-gagnant !

La plupart des actionnaires de la Foncière Habitat et Humanisme souhaitent avant tout donner du sens à leur épargne en contribuant à loger les plus démunis en vue de leur réinsertion. Mais sur le plan strictement patrimonial, cet investissement s’avère fructueux pour l’épargnant. En termes de sécurité, d’abord : l’argent récolté (18M€ l’an dernier) est intégralement investi dans un parc de logements répartis sur toute la France selon des localisations étudiées soigneusement et le plus souvent rénovés de fond en comble ; ce patrimoine procure un rendement régulier car il est assis sur des loyers sécurisés car surveillés de près et constitués en grande parties d’aides au logement parfois touchés directement par la foncière. Le parc semble loin de se dévaluer, si l’on en juge la valeur de la part qui a augmenté de 26% de 2007 à 2012 et n’a jamais baissé d’une année sur l’autre. Autre avantage, la valeur de l’investissement sort de l’assiette de l’ISF. Elle procure aussi des réductions d’impôts intéressantes : 18% du montant souscrit est directement déduit de l’impôt sur le revenu (selon le dispositif Madelin et sauf si elles sont revendues dans les 5 ans) ; autre possibilité (non cumulable) : 50% des sommes investies peuvent être déduites de l’ISF (loi TEPA). Pour Régis Boinay, (délégué Nord-Isère pour H&H) : « Au total et selon les situations des investisseurs, il s’avère que le placement dans la foncière Habitat et Humanisme peut offrir un couple sécurité-rendement particulièrement attractif pour l’épargnant ». La fédération propose également d’autres placements : livrets, assurance vie, FCP .

Renseignements : www.habitat-humanisme.org

(*voir : http://www.habitat-humanisme.org/national/proprietaires-et-solidaires)



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide