Fermer la publicité

Logement - Habitat et Humanisme repense son développement

Loire le 08 mai 2014 - Emilie Massard - Actualités - article lu 875 fois

Logement - Habitat et Humanisme repense son développement
Jean-Luc Gambiez a pris le relais de Marc Bonneville, président d'Habitat et Humanisme Loire pendant 7 ans (© Emilie Massard)

Le mouvement crée en 1985 à Lyon œuvre en faveur du logement et de l’insertion des personnes défavorisées.

C’est grâce à l’épargne solidaire de ses adhérents qu’il peut réaliser des programmes immobiliers destinés à accueillir des personnes en difficultés partout en France. Dans la Loire, Habitat et Humanisme est à la tête d’un patrimoine de 66 logements, essentiellement dans le sud du département. Ces logements accueillent des personnes mal-logées ou sans logement pour lesquelles le mouvement met en place les moyens pour les solvabiliser (accompagnement pour les démarches de demande d’aides, etc.).
Mais l’association doit s’adapter aux spécificités du marché immobilier local. « Dans les logements conventionnés ou les HLM, même les loyers les plus bas sont souvent plus cher que les loyers du parc privé ancien », note Marc Bonneville, président d’Habitat et Humanisme depuis 7 ans. « La possibilité de se loger à bas prix est importante à Saint-Etienne, la demande pour nos logements est assez moyenne. C’est pourquoi nous souhaitons privilégier des projets répondant à des besoins spécifiques. » Le mouvement a donc crée dans les trois dernières années deux maisons relais (ou pensions de famille) pour accueillir des personnes en manque d’autonomie. « La maison Malescourt à Saint-Etienne et la résidence Petit Gaudet à Saint-Chamond disposent de 45 logements, détaille Marc Bonneville. Nous y accueillons des personnes qui ont des difficultés importantes. Une maîtresse de maison est présente en permanence, et une équipe de bénévoles assure des animations pour faciliter leur socialisation. »

Volonté de se développer dans le nord de la Loire

Constatant les difficultés que pouvait poser l’accueil de personnes avec des troubles psychologiques ou addictifs, Habitat et Humanisme Loire souhaiterait créer une structure intermédiaire qui permettrait de jouer le rôle de « tampon » entre les hospitalisations et le retour dans une maison relais ou un autre logement.
L’assemblée générale du mouvement a été l’occasion pour Marc Bonneville de passer le relais à Jean-Luc Gambiez, qui sera le nouveau président d’Habitat et Humanisme Loire. « Dans la continuité de Marc Bonneville, mon rôle sera de m’interroger sur les axes de développement : le logement intergénérationnel, comment répondre aux besoins nouveaux (personnes exclues du système, étrangers en situation illégale, Roms, etc.), ou encore trouver les ressources humaines nécessaires pour nous développer dans le centre et le nord de la Loire. »

Emilie Massard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide