Fermer la publicité

Logement - Amos 42, bilan et perspectives

Loire le 24 avril 2014 - Florence Barnola - Actualités - article lu 679 fois

Logement - Amos 42, bilan et perspectives
Le président de l'Amos 42, Norbert Sirot a présenté mi avril le bilan et les perspectives 2014 de l'association (D.R.)

«  De dix-sept nous sommes passés à seize organismes sur la Loire avec la fusion de l’Ira (Immobilière Rhône-Alpes) et de HMF (Habitations modernes et familiales) » précise Norbert Sirot le président de l’Amos 42.

Six offices publics de l’habitat, sept entreprises sociales de l’habitat, deux sociétés coopératives et une Sacicap sont adhérents.  Soit un parc de 57 300 logements sociaux individuels ou collectifs et 155 375 bénéficiaires. Pour avoir en temps réel une vision du patrimoine social ligérien, l’Amos 42 tient l’observatoire départemental de la vacance « un sujet qui nous préoccupe avec une montée en régime certes lente mais malgré tout régulière depuis 2009 ».
L’association des maitres d’ouvrage s’inscrit dans une continuité avec le suivi d’un certain nombre de dispositifs contractuels. La convention de mobilisation du contingent préfectoral a été renouvelée fin de l’année passée pour trois ans. Avec un parc locatif social réservé à hauteur de 21 % au titre du contingent préfectoral les bailleurs se sont mobilisés en 2013 pour le relogement des ménages prioritaires : 1 625 ménages ont été relogés contre 1 484 en 2012.

Plus de 2 Md€ d’addition

« On travaille en ce début d’année 2014 à la construction d’un scénario de renouvellement à travers un recensement exhaustif des besoins des organismes sur les différents champs du renouvellement urbain : la démolition, l’offre nouvelle et différents niveaux de réhabilitation. L’exercice reste à développer, à parfaire.»
L’enjeu important pour les années à venir est « la prise en compte de l’amiante qui nous impacte comme bailleur, maitre d’ouvrage et employeur. Aujourd’hui on a une interrogation sur les moyens qui peuvent être consentis à l’éradication et sur les procédés. On a évalué à l’échelle nationale que potentiellement 15 millions de logements seraient concernés dont 3 millions issus du parc public. L’addition serait supérieure à 2 Md €».    
Enfin pour baromètre de l’utilité sociale des actions de l’Amos 42, les résultats de l’enquête triennale menée par la société Effitel démontre que 79 % de gens sont satisfaits de leur résidence.

Florence Barnola



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide