Fermer la publicité

Livres - Plein hiver

Loire le 11 septembre 2014 - La Rédaction - Culture - article lu 217 fois

Livres - Plein hiver
Lisbon, petite ville de partout et de nulle part au fin bout du Nord des Amériques. Le froid, la neige, l'hiver, toujours l'hiver. Un pays où les robes d'été ne se portent pas trois jours. Un pays où personne ne peut échapper à personne.

« On ne voyage pas à Lisbon.

On y passe, sans s’arrêter. On y reste quand on y est né. Quand on la quitte, on n’y retourne pas ». David lui y est retourné. David Horn disparu du jour au lendemain alors qu’il avait 14 ans et qui revient quatre ans plus tard.
Toute la ville était à sa recherche - on avait sondé le lac et la rivière, on avait créé un comité, parlé d’ovnis, d’extra-terrestres, de réincarnation, on avait placardé sa photo sur les murs - et voilà qu’il réapparaît. Entre deux flics devant la maison de sa mère. « C’est délicat, madame Horn, mais il semblerait que votre fils ait été retrouvé ».
Votre fils. Retrouvé. Mais est-ce bien son fils ? Il a aujourd’hui « les épaules d’un homme et l’ignorance d’un animal » mais derrière ce visage  inaccessible, nouveau, multiple et tout compte fait inconnu, elle veut essayer de croire à l’incroyable. Son mari Henry Horn, qui l’avait quittée pour une nouvelle femme, est là aussi, revenu partager « cette folie de l’absence et celle, encore  plus grande, de son garçon revenu.»
Autour de David et des deux flics qui essaient de faire la différence entre un revenant et un imposteur, Hélène Gandy fait des va-et-vient entre l’avant et aujourd’hui, entre hier et avant-hier. Elle fait revivre la petite bande de paumés que David Horn a marquée de son ascendance. Sam, le copain de toujours qui habite de l’autre côté de la rue et qui n’allume sa chambre que lorsque David a allumé la sienne. Jude et Tom, les garçons de la rivière, deux frères qui vivent dans un mobile home sans père et presque sans mère. Prudence, leur petite reine, qui aime être une fille dans une bande de garçons. « Mes garçons », dit-elle : une famille élargie à laquelle elle ouvre ses bras, son cœur et un peu plus encore. Cinq gamins qui vont finir leurs nuits sur le canapé de Prince, un vieux fou débonnaire « spectateur de leurs mœurs étranges ».
David revenu à Lisbon, « un drôle de retour parmi les vivants. »

Jacques Plaine


Vendredi 12 septembre, à 18 h et à la mairie de Rochetaillée, enregistrement public sur RCF de l’émission A plus d’un titre avec Hélène Gaudy, dernière sélection du Prix Charles Exbrayat 2014.
Après l’émission, repas à 19 h 30, suivi d’une lecture aux flambeaux au château.



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide