Fermer la publicité

Lézigneux, le village qui voit double

Loire le 13 février 2015 - Xavier ALIX - Forez - article lu 512 fois

Lézigneux, le village qui voit double
Thierry Jacob - Le village aux deux églises dans le bourg a doublé sa pôpulation en 30 ans

Pas seulement pour ses deux églises, quasi voisines au bourg. Mais aussi parce que la population a doublé en 30 ans ! Sur les premières pentes des Monts du Forez, à deux pas de Montbrison, Lézigneux gère son « succès ».

Mais d’où vient l’emballement démographique de Lézigneux ? De part et d’autre de la route qui grimpe depuis la plaine et l’axe Montbrison/Saint-Romain-le-Puy, le décor fourmille de maisons individuelles. Avant d’atteindre, enfin, le centre bourg historique. Pas plus vide et d’ailleurs plutôt pimpant.
Gros village rural au XIXe siècle (jusqu’à 1 200 habitants en 1886), l’exode campagnard a fait chuter la population à 569 Lézignois en 1968. Depuis, c’est la remontée. Et à pleine vitesse : 766 habitants en 1982, 900 en 1990, 1 153 en 1999, 1 516 en 2005, 1 676 en 2012. Chiffres Insee officiels. Lézigneux est en fait largement au dessus des 1 700 en 2015… Peu de communes dans la Loire font mieux ou ne serait-ce qu’aussi bien.
« Il n’y a quasi pas de dents creuses au bourg, précise le maire Patrick Romestaing. Et les plus gros hameaux (Vallensanges, Vidrieux, Mérigneux, Champanet, Cluzel, Ndlr), même parfois plus difficiles d’accès sont tous bien occupés : une centaine d’habitants, plus pour certains. » Pourquoi ce succès ? « La situation géographique », répond sans hésitation le maire. Quand il était enfant du village à la fin des années 60, la commune, certes rurale, était déjà en grande partie habitée par des actifs travaillant sur Montbrison, seulement environ un tiers des actifs étaient paysans. Facile d’attirer les habitants dans ce décor champêtre où la ville n’est qu’à deux pas, le sud de la plaine du Forez à trois ou quatre. La tendance n’a fait que s’accentuer au fil du temps et de la périurbanisation.
Aujourd’hui, ils ne sont plus que quatre à plein temps à maintenir l’activité agricole. Le résultat d’un foncier précocement et facilement concédé à des projets de maisons individuelles - et beaucoup plus rarement pour de modestes lotissements - allié à une qualité de vie indéniable illustrée, précise le maire par la densité associative : « il y a 21 associations officielles plus trois autres “officieuses“. Elles cohabitent très bien. » Il y a aussi le facteur scolaire (ainsi qu’une crèche), l’école jamais perdue qui compte désormais 8 classes et 183 élèves maternelle et primaire. « Et puis le commerce a toujours réussi à se maintenir ici. Il se porte très bien aujourd’hui. Beaucoup de gens mon âge (il a 49 ans, Ndlr), qui étaient partis à 18-20 ans, sont revenus dès qu’ils ont pu. Mais vous savez, la croissance, elle va se ralentir maintenant. »
Pas la faute aux terrains disponibles - 6 ha identifiés par le PLU adopté en 2013 - mais plus à la conjoncture économique selon le maire. Une conjoncture qui réduit aussi la marge de manœuvre de la collectivité, victime des coupes de dotations de l’Etat directement ou indirectement. Restent malgré tout des projets : en 2015 ce sera, pour environ 150 000 €, la sécurisation de la voirie à proximité de la mairie. Il y aura aussi la constitution de chemins piétonniers entre « quartiers » à destination en priorité des écoliers afin de leur éviter les parcours actuels sur des routes ne manquant pas de circulation automobile. Il y a aura bien sûr comme ailleurs la mise en accessibilité des bâtiments communaux exigée par la loi. Mais aussi la mise en valeur soutenue par la Région à hauteur de 58 000 € de l’étang de Vidrieux avec  de nouveaux équipements (ponton, toilettes, air de pique-nique) afin de renforcer le multiusage des lieux. Le tourisme est d’ailleurs loin d’être négligeable sur la commune si on se fie à la fréquentation de plusieurs gîtes et d’une structure proposant des randonnés en ânes. 

Xavier Alix

Altitude : 419 m à 844 m
Gentilé : Lezignois
Intercommunalité : Loire-Forez
Population : 1 676 (chiffre officiel Insee 2011).
Surface : 1 504 ha.
Festivités : Fête patronale début septembre, si fréquentée qu’elle prend des allures de festival !
Site Internet : www.lezigneux.fr .
Histoire/patrimoine : deux églises dont une du XIVe siècle. C’est au hameau de Vallensanges qu’en 1888 Jean-Auguste Bernard à 13 ans aurait vu la Vierge lui apparaître à plusieurs fois. Il deviendra prêtre et voyagera dans le monde devenant un proche de Benoît XV. À proximité des apparitions, une petite chapelle (Vidrieux), lieu de pèlerinage, fut construit. Ces apparitions examinées de près par l’Eglise ne furent jamais officialisées, ni même dénoncées…



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide