Fermer la publicité

Vallons-de-la-Tour : la Passerelle en suspens

Isère le 03 septembre 2015 - Patricia TRICOCHE - Nord-Isère - article lu 677 fois

Vallons-de-la-Tour : la Passerelle en suspens
Patricia Perry tricoche - Jean Paul Paget, Sonia Jeannin, Valériane Lauransot et Gisèle Gaudet

Coup dur pour La Passerelle, le nouvel équipement intercommunal des Vallons-de-la-Tour abritant la médiathèque et le relais assistants maternels, qui devait ouvrir ses portes très officiellement le 11 septembre.

A la suite à la fois de retards pris dans les travaux et aujourd’hui d’un défaut dans le revêtement bois de l’escalier central, La Passerelle restera encore fermée au public pour plusieurs semaines. C’est le président de la communauté de communes des Vallons-de-la-Tour, Jean-Paul Paget, en concertation avec  Gisèle Gaudet, vice-présidente en charge de la culture et du tourisme et les responsables de la médiathèque, qui a annoncé le report d’une ouverture programmée par son prédécesseur Pascal Payen pour le 11 septembre.

Si le retard des travaux laissait penser à une inauguration en octobre, les évènements de ces derniers jours - à savoir les défauts sur l’escalier qui… gondole ! - obligent l’entreprise de menuiserie à le refaire entièrement et contraignent la communauté de communes à prendre aussi les mesures nécessaires à l’égard des entreprises n’ayant pas respecté leurs engagements et les délais. Quant aux malfaçons de l’escalier : sont-elles dues au matériau lui-même ? A la canicule ? A la pose ? Ce sont autant de questions auxquelles l’expertise devra répondre.

S’il a hérité du projet, le président des Vallons n’entend pas pour autant pénaliser le public des 2 structures et a mis tout en œuvre pour assurer l’accueil tant pour la médiathèque via son réseau de sept "sucursales" que pour le RAM qui sera hébergé au siège de la communauté de communes. Si aucune date officielle n’est prévue à ce jour, Jean-Paul Paget confirme bien qu’une ouverture ne pourra être effective que lorsque les travaux auront été réalisés dans les règles de l’art. Le budget de La Passerelle à hauteur de 5 M€ et autofinancé pour 1,38 € ne sera pas impacté par ces travaux.

Patricia Perry Tricoche
 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide