Fermer la publicité

Les Stéphanoises se dévoilent

Loire le 13 mars 2015 - Daniel BRIGNON - Expositions - article lu 590 fois

Les Stéphanoises se dévoilent
Daniel Brignon - 49 femmes actrices du rayonnement de la ville

L'association Stéphanoises a été fondée pour mettre en lumière les femmes du territoire qui ont contribué à son rayonnement. Un territoire étonnement riche en apport remarquable des femmes dans l'histoire et la construction contemporaine. C'est ce que démontre l'exposition « Stéphanoises d'hier à aujourd'hui vers demain », présentée dans le cadre de la Biennale off.

Fabienne Buccio, préfète de la Loire jusqu’en février dernier, avait pris sous son patronage le projet de l’association Stéphanoises d’ouvrir le regard sur l’apport des femmes à la construction du territoire et son rayonnement.

Il a trouvé la forme d’une exposition en 49 panneaux qui dressent le portrait de femmes remarquables, nées, ayant vécu ou ayant un rapport étroit avec Saint-Étienne ou la Loire. Ce sont 10 Ligériennes et 39 spécifiquement Stéphanoises qui ont été sélectionnées dans cette galerie qui veut « frapper les esprits », par l’apport considérable des femmes « omniprésentes, fierté de notre territoire et constitutives de notre patrimoine », précise la présidente de Stéphanoises, Annick Mardirossian.

Ce sont des Stéphanoises ou Ligériennes d’hier, engagées dans la Résistance, à l’image de Marguerite Soulas, Simone Levaillant, Violette Maurice ; la première femme ingénieur des Mines : Marcelle Schrameck ; des Stéphanoises d’aujourd’hui, engagées dans l'économie : Élisabeth Ducottet ; dans le monde des arts : la chorégraphe Evelyne Guichard, la chanteuse lyrique Marion Grange, la plasticienne Orlan ; dans les sciences avec la professeure de médecine Martine Laville ; en politique avec Huguette Bouchardeau ; dans le sport avec les espoirs nommés Anouk Jaubert, Carole Perrin

Des collectifs sont mis à l’honneur aussi, tels les clapeuses, les grenadières, l’équipe féminine de l’ASSE, puis un personnage de roman, mais combien emblématique : Astrée.

Au-delà de l’exposition, labellisée « Journée des arts et de la culture de l’enseignement supérieur » par l’Éducation nationale, tous ces portraits seront développés dans un ouvrage à paraître sous le même titre, Stéphanoises d’hier à aujourd’hui vers demain.

Daniel Brignon

NOTES: Exposition ouverte au public à l’école des Mines de Saint-Étienne du 12 mars au 12 avril. Du lundi au vendredi de 9 h 30 à 12 h 30 et de 13 h 30 à 17 h 30 ; samedi de 10 h 30 à 17 h 30 ; dimanches 15 et 22 mars, de 10 h 30 à 17 h 30.

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide