Fermer la publicité

Pas de Force dans les salles obscures indépendantes mais la solidarité

Loire le 04 novembre 2015 - Florence Barnola - Cinéma

Pas de Force dans les salles obscures indépendantes mais la solidarité
DR - Les ligériens pourront-ils aller dans un cinéma A&E pour découvrir le nouveau Star Wars en VO ?

Après les cafés et les baguettes, le ticket de cinéma suspendu fait son apparition à Saint-Etienne avec l'action mise en place par le Mélies. Le cinéma stéphanois est également à l'initiative d'une pétition pour diffuser Stars Wars en version originale dans les salles indépendantes.

Faire un don en laissant la monnaie rendue de son ticket de cinéma, c’est aujourd’hui possible à Saint-Etienne. Le Méliès met en place des tickets de cinéma solidaires depuis début octobre. Le principe est simple il suffit de mettre sa monnaie dans une caisse de communauté afin qu’une personne en difficulté puisse bénéficier d’un ticket de cinéma d’une valeur de 4 €. « 4 000 spectateurs sont enregistrés par semaine au Méliès, si chacun donnait 0,10 €, 100 tickets cinéma seraient en attente, soit 400 par mois », explique Sylvain Pichon, le directeur de la programmation du Mélies. Pour l’heure on compte 80 places récoltées, la moitié a déjà été redistribuée en individuel ou à des associations à but social et solidaire. 

Star Wars en VO dans les salles A&E  

« Aux noms d’un certain nombre de cinémas classés A&E en France, nous venons de lancer la pétition Moi aussi, je veux voir Star Wars épisode VII en VOst dans ma salle classée Art et Essai ! » annonce Sylvain Pichon. Cette pétition est adressée à The Walt Disney Company France qui distribue le 7e film de la mythique saga, Star Wars, Le Réveil de la Force. « Walt Disney Company France a décidé de boycotter les salles classées Art & Essai des grandes villes au profit des multiplexes ou salles de grand circuit (UGC, Pathé, Gaumont, etc…). La saga fait partie intégrante de notre culture et n’est pas "grand public" mais "Tout public", le mythe est entré dans les musées nationaux, donc concerne aussi le public des salles classées Art & Essai. » Outre la pétition, certains cinéma, dont le Méliès, se sont regroupés afin de solliciter la Médiation du cinéma, organe étatique, pour soit confirmer le souhait du distributeur américain soit donner raison aux exploitants.

La pétition a rencontré un vif succès via les réseaux sociaux. Au 4 novembre le site, sur lequel elle est consultable, enregistrait déjà plus de 4 700 signatures après une semaine de mise en ligne. Si le distributeur reste sourd à cette demande, les exploitants des salles A&E ne pourront diffuser ce nouvel épisode en VO qu’à partir de janvier, soit à la 5e semaine d’exploitation.

Florence Barnola

 



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide