Fermer la publicité

Les préparatifs de la Toussaint à Saint-Etienne

Loire le 30 octobre 2014 - Mathieu Ozanam - Agglomération stéphanoise - article lu 611 fois

Les préparatifs de la Toussaint à Saint-Etienne
Les neuf cimetières de Saint-Etienne comptent près de 33 500 concessions (D.R.)

Si la pratique religieuse dans les pays occidentaux est en perte de vitesse, la visite sur la tombe de sa famille au moment de la Toussaint  et du jour des morts reste un rite auquel les Français restent fidèles.

La Ville de Saint-Etienne se prépare donc à gérer cet événement. Afin de faire face à l’affluence des visiteurs, plusieurs rues voient leurs sens de circulation modifiés aux abords des cimetières de 8 h à 18 h (se renseigner sur le site de la Ville). Des services de navettes gratuites sont prévus le vendredi 31 octobre et samedi 1er novembre : toutes les 15 min pour les cimetières de Montmartre et Côte-Chaude et toutes les 30 min pour les cimetières de Valbenoîte, du Soleil et de Crêt-de-Roc.

Les réorganisations en cours

Afin de prévenir les éventuels débordements des groupes de jeunes qui proposaient, moyennant rétribution, leurs services pour aider à se garer ou à porter les fleurs jusqu’aux tombes, une « discrète » présence policière est prévue. « Des demandes étaient un peu agressives par rapport au petit pourboire, jugé insuffisant par certaines jeunes », explique Gilles Artigues, le 1er adjoint en charge des cimetières.
Les neuf cimetières de Saint-Etienne comptent près de 33 500 concessions. Ces emplacements sont attribués pour des durées de 15, 30 ou 50 ans. Arrivé au terme échu la Ville s’adresse aux héritiers, lorsque ceux-si est retrouvés, afin de la prévenir avant d’exhumer les restes et de reprendre la concession. « Il y a du retard en ce domaine », a expliqué Gilles Artigues. Saisissant l’actualité de la Toussaint pour faire un point de la situation du funéraire dans la Ville, le 1er adjoint a annoncé qu’il envisage d’améliorer l’accueil dans l’ensemble des cimetières afin de permettre aux visiteurs de retrouver facilement l’emplacement de la concession désirée. Dans ceux qui ne disposent pas d’une conciergerie, des bornes devraient être prochainement installées.
Gilles Artigues a également annoncé la création d’un nouveau carré musulman courant 2015 à Côte-Chaude. « La vie des familles étant ici à Saint-Etienne, il y a de moins en moins de retours au pays. » Enfin, après la dissolution de la société publique locale funéraire créée par l’ancien maire socialiste Maurice Vincent avec sept autres communes de l’agglomération, le projet de crématorium métropolitain a été rappelé. Son implantation sur le cimetière de Montmartre a été confirmée. Le dossier ne sera pas enterré.

Mathieu Ozanam

Quelques chiffres

- Saint-Etienne a enregistré 1 500 décès en 2013 et 1 150 inhumations.
- 50 cérémonies funéraires ont lieu chaque semaine à Saint-Etienne.
- Les crémations sont évaluées à 1 700 personnes chaque année. Le site de Côte-Chaude attire au-delà du bassin de vie stéphanois. La Loire compte en effet seulement deux autres crématoriums à Mably et Roanne.
- La nouvelle municipalité a décidé de réunir en un seul service les agents chargés du funéraire (5 agents) et des cimetières (32).



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide