Fermer la publicité

Les PME de la mécanique incitées à innover

Loire le 06 mai 2015 - Emilie Massard - Industrie - article lu 259 fois

Les PME de la mécanique incitées à innover
Emilie Massard - La société Deltec a pu développer une gamme de lambrequins pour volets roulants grâce à l'appel à projet

L'appel à projet lancé en 2013 par les acteurs de la filière mécanique dans la Loire a porté ses fruits : 10 entreprises présentent aujourd'hui des projets qui sont, pour certains, déjà en cours de commercialisation.

Pour les PME et TPE, pas toujours facile de se lancer dans la réalisation d’un projet de développement : manque de temps, d’information, de financement, etc. C’est à partir de ce constat que les grands acteurs de la filière mécanique dans la Loire ont décidé de lancer un appel à projet destiné à les accompagner. ViaMéca, Mécaloire, l’UIMM Loire et la CCI Saint-Etienne Montbrison ont donc lancé en 2013 ce dispositif destiné à accompagner les projets innovants de la filière en Loire sud. 10 entreprises (5 PME et 5 TPE) ont été sélectionnées et accompagnés par les partenaires sur la phase de faisabilité, et ont pu recevoir une dotation de 10 000 € maximum par entreprise, grâce au concours du conseil départemental, Saint-Etienne Métropole, l’UIMM Loire et le Crédit Agricole Loire Haute-Loire. Pour être sélectionnés, les projets devaient être innovants, appartenir à la filière mécanique et faire appel à une compétence externe (laboratoires, universités, écoles d’ingénieurs, centres techniques, designers, etc.).

« Aujourd’hui les entreprises que l’on a accompagné en sont à différentes étapes, certaines terminent les études de faisabilité, d’autres sont déjà en phase de commercialisation, précise Christophe Dwernicki, administrateur de ViaMéca. L’objectif était de pouvoir être réactifs, les entreprises qui ont un projet ont besoin de le développer rapidement. Il faut permettre aux petites entreprises de lancer des démarches d’innovation qui sont parfois lourdes pour elles, tandis que les dispositifs existants ne leur sont pas forcément adaptés. »

Une machine à coudre à ultrasons, un modèle de lambrequins pour volets roulants, un mobilier de stockage et de manutention de granulés de bois ou encore des process de fabrication ont ainsi pu être réalisés dans ces entreprises. Si pour certaines l’appel à projet a été un vrai déclencheur pour mettre en route le projet, pour d’autres il a joué un rôle d’accélérateur ou encore de mise en relation avec des prestataires avec qui un partenariat a pu se nouer.

Emilie Massard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide