Fermer la publicité

Les Petits artistes de la mémoire … de la Grande Guerre, récompensés

Loire le 26 juin 2014 - Béatrice Perrod-Bonnamour - Roannais - article lu 302 fois

Les Petits artistes de la mémoire … de la Grande Guerre, récompensés
Les enfants ont reçu leur prix en présence de Marie Jo Auclair, présidente du Souvenir grançais, de M. Navarro, président de l'Udac, des personnalités de l'ordre de la Légion d'Honneur, de l'Ordre du Mérite... de M. Nomade historien (D.R.)

« On a reçu le premier prix », expliquent Constance et Louise entourées de leurs camarades de Mably les Sables.

« C’est un diplôme départemental, celui du Petit artiste de la mémoire », ajoutent-elles fièrement.  « Nous avons eu le second prix, mais on a aussi beaucoup travaillé », renchérissent Raphaël, Corentin, Jordan. « On a appris des choses sur la guerre de 14-18. Comment vivaient les soldats dans les tranchées. Il y avait trois types de tranchées. Celle des munitions, celle où on dort, celle où on combat. On a travaillé sur des archives, des lettres, des cartes postales écrites par Pierre Gondeau, mort à 37 ans. » « Nous on a découvert la vie de Antoine Lièvre, mort d’un éclat d’obus à la bataille de la Marne à 38 ans, le 25 septembre 1915 », reprennent les  écolières.  Sa petite fille  a prêté des lettres. Il écrivait tous les jours à sa femme. Et puis un jour, plus rien.
Forts  des recherches auprès des services d’état civil, des archives sur un Poilu mort à la guerre de 14-18,  ils ont retracé sur un carnet illustré de dessins son parcours, s’inspirant du carnet de dessins de Renefer, artiste, ancien combattant de 14-18.
Ayant répondu au concours du Centenaire de la Grande guerre, intitulé « Les petits artistes de la mémoire »  lancé par l’Oac-VG,  les lauréats  se sont retrouvés à la sous-préfecture, récompensés d’un beau diplôme remis par Gérard Georgeon,  directeur du Service départemental. Il souligna « leur travail remarquable  ayant associé avec sensibilité, rigueur historique et compréhension les différents aspects de cet effroyable conflit ». Le sous-préfet, Jérôme Decours,  qualifia  de « magnifiques » les carnets après avoir brossé l’histoire de la sous-préfecture et présenté aux enfants le rôle du sous-préfet.

Béatrice Perrod-Bonnamour



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide