Fermer la publicité

Les offices publics régionaux réunis à Saint-Etienne

Loire le 20 mars 2015 - Emilie MASSARD - Société - article lu 136 fois

Les offices publics régionaux réunis à Saint-Etienne
Les responsables d'OPH ont échangé sur leurs modes de production

L'association des directeurs généraux des Offices Publics d'Habitat (OPH) des régions Rhône-Alpes, Bourgogne et Franche-Comté a réuni dernièrement son assemblée générale à Saint-Etienne. L'occasion d'échanger autour des problématiques actuelles de leurs structures, avec un focus sur la politique d'habitat menée à St-Etienne.

L’association regroupe les directeurs généraux des OPH de trois régions : Rhône-Alpes, Bourgogne et Franche-Comté et dépend de la fédération nationale. Ses membres se réunissent plusieurs fois par an, et notamment une fois pour leur assemblée générale dans une des régions. Et cette année, c’est à Saint-Etienne qu’ils ont choisi de se réunir. « Le thème de notre rencontre était : les nouveaux modèles économiques des organismes HLM en zones de déprise », précisait Pascal Vérot, le président drômois sortant. « C’est d’ailleurs le cas de St-Etienne. Nous nous sommes interrogés sur les façons dont nos entreprises peuvent continuer à produire quel que soit le territoire, avec des financements et des aides qui diminuent. Il faut pouvoir répondre aux besoins de la population dans un environnement économique qui se tend. On doit montrer qu’on est des acteurs économiques dynamiques et qu’on sait s’adapter. »

En plein cœur de la Biennale du Design, les directeurs généraux ont également évoqué cette thématique qui permet de répondre à certaines de leurs préoccupations en termes d’esthétique, de qualité mais aussi de suivi. A l’occasion d’une rencontre avec les représentants de la municipalité stéphanoise, les directeurs généraux ont pu avoir une vision plus précise de la politique d’habitat de la Ville. « Il y a une bonne analyse de la situation », estimait Christophe Berion, de Côte d’Or, nouveau président élu à l’occasion de cette assemblée générale. « La municipalité a une vision politique et stratégique intéressante, notamment avec des actions de démolition pour enrayer la vacance et l’insalubrité du parc privé ». Arrêter de construire des logements sociaux dans les quartiers fragiles, démolir pour aérer, réhabiliter et rénover pour favoriser la mixité sociale, ce sont les axes détaillés par Jean-Pierre Berger, adjoint au maire de Saint-Etienne et président de Métropole Habitat lors de cette rencontre.

Grâce à ces échanges réguliers, les membres de l’association peuvent partager leurs expériences, et se rendent compte que bien souvent ils ont des problématiques similaires. « C’est important de voir qu’on n’est pas tout seuls à avoir ces soucis », soulignait l’un d’eux. A l’occasion de leur passage à Saint-Etienne, nombre d’entre eux ont par ailleurs pu constater l’évolution de l’espace urbain depuis leur dernière visite il y a quelques années. « C’est un signal positifs pour nous qui venons d’autres territoires. »

Emilie Massard



À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide